Par Saphirnews

Nous Tous, le docu engagé pour le vivre ensemble en paix (vidéo en intégralité)

A l'occasion de la 5e édition de la Journée internationale du vivre ensemble en paix (JIVEP) le 16 mai, Saphirnews vous invite à visionner le documentaire événement « Nous Tous » dans son intégralité. Pour l'écrivain Amin Maalouf, « il n’y a pas d’objectif plus crucial en ce siècle que de connaître l’autre ». Il s'agit là d'une étape essentielle pour construire la tolérance, le respect et la paix dans un monde plus agité que jamais. C'est en ce sens que le réalisateur belge Pierre Pirard est allé à la rencontre d'acteurs et d'actrices qui s'engagent au quotidien, à travers la planète, pour le vivre ensemble en paix à travers des actions concrètes qui rapprochent les communautés. Le résultat est à découvrir dans « Nous Tous », un documentaire inspirant en appui à la Journée internationale du vivre ensemble en paix.

Par Lionel Lemonier et Hanan Ben Rhouma

Arabie Saoudite : un forum interreligieux sur les valeurs communes rassemble des leaders de grandes religions

Une conférence internationale dédiée aux valeurs communes aux religions a réuni les 11 et 12 mai en Arabie Saoudite une centaine de leaders et responsables religieux, parmi lesquels des personnalités venues de France. Un Forum pour la promotion des valeurs communes aux croyants s’est tenu les mercredi 11 et jeudi 12 mai à Riyad, la capitale saoudienne, sous l'égide de la Ligue islamique mondiale (LIM), avec le soutien du Vatican. Des représentants des grandes religions ont été invités pour ce rendez-vous historique dans le royaume wahhabite visant à explorer ensemble les possibilités de partager des valeurs et une vision commune pouvant déboucher sur une coopération concrète entre cultes sous diverses formes. Une centaine de leaders musulmans, chrétiens, juifs, hindous, bouddhistes, se sont rassemblés à cette fin. Selon nos informations, une délégation française comptant huit responsables religieux était présente à cette conférence d’un genre inédit en…

Par Pierre Henry

François Gemenne : « La dichotomie entre réfugiés et migrants a conduit à réduire leurs droits et leur protection »

Après être revenu sur l'origine du mot « migrant » et sa balade dans l'actualité, un spécialiste nous aide à y voir encore plus clair. François Gemenne est spécialiste de la gouvernance, du climat et des migrations. Il est directeur de l'Observatoire Hugo, dédié aux migrations environnementales de l'Université de Liège, en Belgique. Il est également l'auteur de nombreux ouvrages dont le dernier, « Géopolitique du climat », a été publié aux éditions Armand Colin. A lire aussi, Les mots piégés du débat républicain : à l’assaut du mot « migrant »

Par Hanan Ben Rhouma

Affaire Taha Bouhafs : les dessous d'un retrait qui embarassent, la gauche en ordre de pagaille

De son investiture à son retrait des élections législatives, Taha Bouhafs fait de nouveau beaucoup parler de lui ces derniers jours. Alors que des accusations de violences sexuelles pèsent aujourd'hui sur l'Insoumis, son retrait plonge encore plus la circonscription de Vénissieux dans une guerre des gauches, loin du désir d'unité engagé par la NUPES. Explications. Depuis plusieurs jours, Taha Bouhafs est dans la tourmente et les nouvelles accusations de harcèlement et de violences sexuelles rendues publiques mercredi 11 mai l'y plongent encore plus. Le militant insoumis, investi un temps pour les législatives par la Nouvelle union populaire écologique et sociale (NUPES), a été contraint de retirer sa candidature dans la 14e circonscription du Rhône, du côté de Vénissieux, mais pas pour les raisons auxquelles le grand public a été amené à croire. Dans sa décision annoncée dans un communiqué dans la nuit du lundi 9 au mardi 10 mai, le journaliste avait déclaré…

Par Lionel Lemonier

Nous Tous, un documentaire inspirant en appui à la Journée internationale du vivre ensemble en paix

A l’occasion de la Journée internationale du vivre ensemble en paix (JIVEP), célébrée tous les ans le 16 mai, le réalisateur Pierre Pirard lance la diffusion mondiale du documentaire « Nous Tous ». Il y mène une quête, celle d’histoires vécues inspirantes, d'expériences citoyennes dans lesquelles ouverture d’esprit et tolérance font bon ménage pour lutter contre le repli sur soi et favoriser la coexistence, en dépit d'expériences traumatisantes de la violence. C'est à Bruxelles que Pierre Pirard fait le constat d’un « fossé de préjugés et d’intolérance entre les communautés ». « Nous vivions sur des îlots qui ne se mélangeaient pas, ne se parlaient pas, ne se connaissaient pas. J’étais vraiment très mal », explique l'ancien enseignant belge en voix off dans une séquence d’introduction tout en illustrations colorées dans Nous Tous. Un jour de mars 2016, la peur le saisit lorsqu'il vit de près l'attentat survenu dans le métro Maelbeek. « Ce…

Par Lina Farelli

Une mini-série et un film autour de l'assassinat de Malik Oussekine en lumière

Plus de 35 ans après les faits, l'affaire Malik Oussekine est au cœur, cette année 2022, de deux réalisations cinématographiques françaises qui font écho à des combats plus que jamais actuels contre les violences policières et le racisme. Une mini-série événement diffusée depuis mercredi 11 mai sur la plateforme de streaming Disney+ se penche sur l’histoire tragique de Malik Oussekine, un jeune étudiant de 22 ans tué sous les coups de policiers à Paris dans la nuit du 5 au 6 décembre 1986, en marge de la contestation estudiantine contre le projet de réforme universitaire Devaquet, du nom du ministre de l'Enseignement supérieur de l'époque. La mort de ce Français d’origine algérienne, dont le nom est devenu un symbole des violences policières et racistes, continue de résonner plus de 35 ans après. En quatre épisodes, Oussekine, réalisé par Antoine Chevrollier à qui on doit Baron Noir et Le Bureau des Légendes, revient sur le long et bouleversant combat…

Par Lionel Lemonier

Législatives : l’union des partis de gauche scellée, une victoire en vue assurée ?

Entre le 25 avril, jour suivant le second tour de l'élection présidentielle, et le 4 mai, les écologistes, suivis des communistes et des socialistes, ont négocié puis signé un accord avec La France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon. Cet exploit réalisé en 10 jours peut-il déboucher sur une victoire de la gauche aux élections législatives ? Tour d’horizon des réactions et des projections sur l’avenir. Après une campagne présidentielle conduite en ordre dispersé, tous les partis de gauche – ou presque – ont trouvé le moyen de s’entendre pour se présenter ensemble sous le drapeau de la Nouvelle union populaire écologique et sociale. Le hashtag #NUPES n’a pas tardé à circuler massivement sur Twitter, suscitant des réactions diverses suivant les positionnements politiques de leurs auteurs. De nombreux aspirants candidats aux élections législatives ont annoncé leur désistement au profit de ceux désignés par la NUPES, avec enthousiasme. « Suite à…

Par Hanan Ben Rhouma

Avec la NUPES, l'union populaire qui rassemble toutes les gauches... ou presque

La Nouvelle union populaire écologique et sociale (NUPES), célébrée lors d’une convention d'investiture des candidats aux législatives le jour même de l'investiture d'Emmanuel Macron, est le nouveau symbole de l’union des gauches qui marquera l'année électorale. De toutes les gauches ? Non, deux partis ayant décidé de ne pas rejoindre les Insoumis et Jean-Luc Mélenchon. « Nous sommes en train d’écrire une page de l’histoire politique de la France. » Emmenée par le chef de file de La France Insoumise (LFI) Jean-Luc Mélenchon, c’est une gauche au visage unitaire qui a été donnée de voir, samedi 7 mai à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), à la convention actant la naissance de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (NUPES). Celle-ci, forte des accords conclus entre les Insoumis, battus de peu au second tour de la présidentielle, et Europe Ecologie-Les Verts (EELV), le Parti communiste (PCF) et le Parti socialiste (PS), est bien décidée à…

Par Hanan Ben Rhouma

Le maire de Metz dénonce « un attentat » contre une mosquée de sa ville

De nombreux Messins, en tête desquels se trouvaient le maire, ont exprimé, samedi 7 mai, leur émotion et leur solidarité après la tentative d'incendie qui a ciblé une mosquée de la ville. Des élus condamnent. « Metz, ville de tolerance » s'affichait en grand dans une banderole brandie au coeur de la ville mosellane. Quelque 200 personnes se sont rassemblées, samedi 7 mai, pour condamner l'acte haineux qui a visé le centre Merkez Camii dans la nuit du jeudi 5 au vendredi 6 mai. La mosquée a été la cible de bouteilles incendiaires qui ont noirci la façade du lieu de culte géré par l’Amicale franco-turque. Les dégâts sont heureusement limités, sans nécessiter une intervention des pompiers, mais la nouvelle a provoqué une onde de choc dans la ville. Le maire (LR) François Grosdidier a très tôt condamné sur ses réseaux sociaux « avec la plus grande fermeté cet acte d’islamophobie ». « Je le regrette infiniment dans une ville qui a toujours été, dans son…

Par Lionel Lemonier

Depuis les Etats-Unis, la montée de l’intolérance en Europe envers juifs et musulmans épinglée

La montée de l’intolérance et de la xénophobie envers les juifs et les musulmans en Europe inquiète la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale (USCIRF), qui cite particulièrement la France dans son rapport. Le rapport 2022 annuel de la Commission des Etats-Unis sur la liberté religieuse internationale (USCIRF), publié fin avril, dénonce la régression des libertés religieuses dont sont victimes les croyants de différents pays, à commencer par les Afghans non musulmans et tous ceux qui n’adhèrent pas à la vision talibane de l’islam. L'Afghanistan mais aussi l'Inde, où une grave montée de l'islamophobie est observée, ont ainsi été placés dans la liste des pays préoccupants en matière de liberté religieuse avec l'Arabie Saoudite, la Birmanie, la Chine, la Corée du Nord, l'Iran ou encore le Pakistan. Le document s’est aussi penché sur l'état des libertés religieuses en Europe. « Les musulmans et les juifs font face à des niveaux…

Par Hanan Ben Rhouma

Jean-François Bour nommé à la direction du Service pour les relations avec les musulmans

Le Service national pour les relations avec les musulmans (SNRM), rattaché à l'Eglise catholique, a désormais en ce mois de mai un nouveau directeur en la personne de Jean-François Bour, qui succède ainsi à Vincent Feroldi. Le poste de directeur du Service national pour les relations avec les musulmans (SNRM) vacant depuis des mois après le départ de Vincent Feroldi. Il ne l'est désormais plus. La Conférence des évêques de France a nommé, mardi 3 mai Jean-François Bour, 52 ans, à la tête de cette instance au service du dialogue islamo-chretien, a-t-on appris jeudi 5 mai. Religieux dominicain depuis 1992, ordonné prêtre en 2001, Jean-François Bour est présenté comme un spécialiste en islamologie, en dialogue interreligieux et en anthropologie sociale théologique. Et pour cause : il a résidé dix ans au Caire où il fut membre de l’Institut dominicain d’études orientales du Caire (IDEO). Le religieux de l'ordre des Prêcheurs, diplômé de sciences…

Par Pierre Henry

Catherine Wihtol de Wenden : « Les cultures dominantes des pays européens ne sont pas menacées par des contre-cultures issues de l'immigration »

Après être revenu sur l'origine de l’expression « grand remplacement » et sa balade dans l'actualité, un spécialiste nous aide à y voir encore plus clair. Catherine Wihtol de Wenden est directrice de recherche au CNRS, rattachée au Centre de recherches internationales (CERI) de Sciences Po. Spécialiste des migrations internationales, elle est l'auteur de nombreux ouvrages dont le dernier « Atlas des migrations » a été publié en 2021 aux Éditions Autrement. A lire aussi, Les mots piégés du débat républicain : à l’assaut de l’expression « grand remplacement »

Par Lionel Lemonier

Une évolution du droit du travail en France favorable aux croyants

Un arrêt de la chambre sociale de la Cour de cassation a récemment modifié, sensiblement, la jurisprudence concernant « le refus d’exécuter une obligation du contrat de travail pour motif religieux ». Détails et explications avec Françoise Curtit, spécialiste en droit des religions. Depuis une décision de la Cour de cassation datée de 1998 et jusqu’au début de 2022, le droit du travail était très clair s’agissant du « refus d’exécuter une obligation du contrat de travail pour motif religieux ». Un salarié ne pouvait pas échapper à ses obligations contractuelles qui primaient sur les obligations religieuses. Une sanction disciplinaire n’était donc pas analysée comme une potentielle discrimination. La seule possibilité de faire reconnaitre ses obligations religieuses pour un croyant était d'avoir fait ajouter une clause spécifique dans son contrat de travail pour indiquer qu’il refusait d’exercer telle ou telle tâche pour raison religieuse. Signé…

Par Lina Farelli

Tous les musulmans de France n’ont pas célébré l’Aïd al-Fitr à la même date

Le savez-vous ? L’Aïd al-Fitr n'a pas été célébré à la même date pour l'ensemble des musulmans de France. La joie fut tout de même au rendez-vous de cette fête après deux années de pandémie. Les musulmans de France ont débuté et ont fini ensemble leur mois du Ramadan 1443/2022. Enfin, presque. En effet, les habitants de Mayotte et de La Réunion ont célébré l’Aïd al-Fitr mardi 3 mai après avoir débuté leur mois de jeûne dimanche 3 avril. Ce fut tout autrement pour les musulmans de la France métropolitaine, des Antilles françaises et de Guyane qui ont terminé le Ramadan dimanche 1er mai. Tous ont néanmoins fait 30 jours de jeûne à l’issue de laquelle s’est présenté l’Aïd al-Fitr. Cette fête a renoué avec la tradition des grands rassemblements familiaux et surtout religieux, qui avait disparu ces deux dernières années en raison de la pandémie de la Covid-19. Les musulmans se sont ainsi réunis par milliers pour la prière de l'Aïd dans de…

Par Lina Farelli

« Salam » : le comeback surprise de Diam’s au Festival de Cannes, l'artiste s'explique

Mélanie Georgiades, plus connue sous l'alias Diam’s, fait un retour inattendue sur le devant de la scène avec un documentaire qui raconte « (sa) vérité ». Il sera présenté au Festival de Cannes. Après des années d’absence sous le feu des projecteurs, Diam’s, de son vrai nom Mélanie Georgiades, revient à la lumière pour le plus grand bonheur de ses fans, toujours nombreux. Ce n’est pas avec la musique que l’artiste fait son comeback surprise mais avec un documentaire au nom très évocateur : Salam, qui signifie « paix » en arabe, en référence à la sérénité retrouvée de Diam’s après des années de tourmente subis pendant ses années showbiz. L’annonce a été faite vendredi 29 avril par la plateforme de streaming de Brut qui a coproduit le documentaire avec Black Dynamite. « BrutX est fier de vous annoncer la projection en avant-première mondiale et en séance spéciale au Festival de Cannes du film documentaire Salam, écrit et réalisé par…

Par Hanan Ben Rhouma

Ramadan 2022 : un iftar avant l'Aïd avec le maire de Londres réunit des personnes par milliers

Tout juste avant la fin du mois du Ramadan, la capitale britannique a été le théâtre d'un iftar solidaire en plein air, « le plus grand jamais organisé en Europe occidentale » selon le maire de Londres, Sadiq Khan. Gardez un œil ouvert sur l'actualité du fait musulman et téléchargez notre application en un clic pour recevoir nos notifications. Après deux ans d'une pandémie qui ont bouleversé les rites du mois du Ramadan, les musulmans à travers le monde ont renoué avec les grands rassemblements qui rythment les soirs après la rupture du jeûne. C'est le cas à Londres où a été organisé, vendredi 29 avril, un grand iftar en place publique qui a réuni quelques 2 500 personnes de toute confession et de tous horizons pour un repas aussi convivial qu'unique. La très animée Trafalgar Square était plus vivante que jamais, avec le concours de Sadiq Khan. Le charismatique maire de la capitale britannique, lui-même musulman, s'est joint aux présents pour partager avec…

Par Lina Farelli

Fin du Ramadan 2022 : le CFCM annonce la date de l'Aïd al-Fitr en France

Quand prend fin le mois du Ramadan 1443/2022 ? Le Conseil français du culte musulman (CFCM) livre sa réponse aux musulmans de France. Gardez un œil ouvert sur l'actualité du fait musulman et téléchargez notre application en un clic pour recevoir nos notifications. Quelques heures avant l'annonce de la date de fin du Ramadan depuis la Grande Mosquée de Paris, le Conseil français du culte musulman (CFCM) a déclaré, samedi 30 avril, que lundi 2 mai 2022 est le jour de l’Aïd al-Fitr. La date de cette fête, qui correspond au premier jour du 10e mois lunaire (Chawwal), est fixé en avance par les partisans des calculs scientifiques, sans besoin d'observer le ciel. « Par son caractère précis, le verdict du calcul est prépondérant sur la vision oculaire », appuie le communiqué du bureau où l'on trouve notamment Mohammed Moussaoui, président de l'Union des mosquées de France (UMF). Cette année, « le calcul montre que la naissance de la nouvelle lune aura lieu le samedi…

Par Lina Farelli

Le rapatriement des enfants français de Syrie, une urgence martelée par la Défenseure des droits

La Défenseure des droits réclame du gouvernement le rapatriement d'urgence des enfants français retenus dans les camps syriens. Parce que « chaque jour passé dans ces camps met en danger la vie de ces enfants exposés à des traitements inhumains et dégradants. » Cet appel intervient deux jours après le cri d'alerte lancé par les familles de ces enfants auprès d'Emmanuel Macron, tout juste réélu. Il faut que la France honore ses engagements internationaux vis-à-vis de tous les enfants français retenus actuellement dans plusieurs camps dans le nord-est de la Syrie. C’est la nouvelle demande expresse formulée vendredi 29 avril par la Défenseure des droits, Claire Hédon, chargée en particulier de défendre les droits des enfants. « Chaque jour passé dans ces camps met en danger la vie de ces enfants exposés à des traitements inhumains et dégradants qui engagent la responsabilité de l’Etat français », signifie la Défenseure des droits, saisie depuis 2017 de…

Par Lionel Lemonier

En Indonésie, les mosquées au secours de la transition énergétique

Le gouvernement indonésien veut atteindre son objectif de zéro émission nette de carbone d’ici à 2060. A cette fin, il dialogue avec les autorités religieuses musulmanes pour obtenir leur soutien dans cette quête et faire des mosquées des actrices de la transition énergique. Il s’appuie pour cela sur les nombreux versets du Coran qui parlent de respect de la Création. Le gouvernement indonésien dialogue avec les autorités religieuses musulmanes pour obtenir l’installation de panneaux solaires sur le toit des 290 000 mosquées de l’archipel, rapporte un article de The Conversation repris par The Jakarta Post. A l’instar du Maroc dont la campagne « Mosquées vertes » a permis l’installation de panneaux solaires sur le toit de plus d’une centaine de mosquées, le gouvernement indonésien cherche à obtenir l'adhésion des leaders religieux pour promouvoir les énergies vertes dans le pays où 90 % des 270 millions d’habitants sont musulmans. Des arguments…

Par Hanan Ben Rhouma

Fin du Ramadan 2022 : divergence en vue pour la date de l'Aïd al-Fitr en France ?

Quel est le risque cette année de voir des disputes émerger autour de la date de fin du Ramadan, qui acte en conséquence celle de l'Aïd al-Fitr ? Un expert répond à cette question sur Saphirnews. Gardez un œil ouvert sur l'actualité du fait musulman et téléchargez notre application en un clic pour recevoir nos notifications.