UneNewsSociétéPolitiqueReligionsEconomieMédias
Par Lina Farelli, le 14/02/2018

Avec les évêques d'Europe, l'appel au dialogue islamo-chrétien « dans une ambiance pacifique et constructive »

Comment mieux construire le dialogue avec les musulmans en Europe ? Tel a été le sujet de la cinquième rencontre du Conseil des conférences épiscopales d’Europe (CCEE) réunissant plusieurs délégués nationaux en charge des rapports avec les musulmans, en Albanie du 7 au 9 février. Sous l’égide de Mgr Angelo Massafra, archevêque de Shkodër-Pult (Albanie), le Vatican a participé à cette conférence entrant dans le cadre de la célébration du 25e anniversaire de la visite du pape Jean Paul II en terre albanaise, qui se déclarait officiellement athée jusqu’en 1991. Dans un pays majoritairement musulman où règne un certain relativisme religieux, le christianisme continue à maintenir une place de choix.

Par Zakaria Bensaïd, le 09/02/2018

Depuis Marseille, le plaidoyer pour la cause des Rohingyas se poursuit

Les Rohingyas n'occupent plus vraiment la scène médiatique française depuis le début de l'année 2018. La crise n'est pourtant pas en passe d'être résolue. C'est pour ne pas oublier l'oppression vécue par la minorité musulmane en Birmanie que le collectif Halte au massacre en Birmanie (HAMEB) continue inlassablement d'organiser des conférences. Un travail de sensibilisation qui s'est récemment poursuivi à Marseille. Reportage. Sensibiliser, informer et mobiliser en faveur de la cause des Rohingyas : telle est la constante du collectif Halte au massacre en Birmanie (HAMEB) qui organise, tout au long de l’année, des conférences. A Besançon le 4 février, à Marseille le 28 janvier… les conférences se suivent et se répètent pour les militants de l’association. Mais qu’importe, l’essentiel est de sensibiliser encore et toujours plus de monde, en particulier lors de périodes où l’actualité des Rohingyas ne fait plus les Unes en France comme ce fut le cas à…

Par Huê Trinh Nguyên, le 08/02/2018

Imams Online : les réseaux sociaux au service du leadership musulman

Le 31 janvier, dans les espaces londoniens de YouTube, plus de 170 leaders musulman.e.s (imams, universitaires, acteurs et actrices de la société civile…), principalement du Royaume-Uni mais aussi de France, du Danemark, des États-Unis et d’Allemagne, ont participé au 2e Sommet digital d’Imams Online, organisé en partenariat avec Google UK. Au programme : le leadership islamique dans le monde de demain, la revitalisation du savoir en islam au féminin, la montée de l’islamophobie et de l’extrême droite. Le tout mis en perspective avec l’essor des nouvelles technologies et la nécessaire maîtrise des réseaux sociaux. « Le plus grand défi sera de développer le leadership au XXIe siècle », lance Shaukat Warraich, directeur général de Faith Associates. Son cabinet de consulting, qui accompagne les structures musulmanes britanniques dans leur développement, a organisé, mercredi 31 janvier, en partenariat avec Google, le 2e sommet digital d’Imams Online,…

Par Saphirnews, le 02/02/2018

Tariq Ramadan mis en examen pour viols et incarcéré

A l’issue de sa garde à vue qui aura duré deux jours, Tariq Ramadan a été déféré au parquet de Paris vendredi 2 février, qui a requis sa mise en examen et son placement en détention provisoire. Conformément aux réquisitions du parquet qui a ouvert une information judiciaire, l'islamologue suisse a été mis en examen dans la soirée du vendredi pour « viol et viol sur personne vulnérable », après qu'il ait été présenté à un juge d'instruction. Il a été incarcéré. Henda Ayari, la première plaignante, a refusé de se confronter à Tariq Ramadan. Plusieurs éléments et témoignages visant à décrédibiliser la version de l'ex-salafiste ont été diffusés ces dernières semaines. Néanmoins, Tariq Ramadan, mis en congé de l'université d'Oxford, a été confronté jeudi à la seconde plaignante, une quadragénaire qui préfère jusque-là rester anonyme. Elle a maintenu ses lourdes accusations contre Tariq Ramadan, qu’elle a rencontré en 2009 dans un…

Par Hanan Ben Rhouma, le 01/02/2018

Sécurité des mosquées : plus de 1,3 million d’euros attribués par l'Etat depuis 2015

Le dispositif matériel instauré par l'Etat en 2015 pour sécuriser les sites sensibles à travers le territoire français, à l'instar des lieux de culte, a permis à près de 100 mosquées de mieux s’équiper par le biais d’installations classiques (grilles, sas, blindage, digicodes) ou d’installations de vidéoprotection. Sur les trois ans que dure ce premier dispositif (2015-2017), « la communauté musulmane a ainsi pu bénéficier de 1 327 117 € de subventions pour 125 projets (82 projets en vidéoprotection pour 742 787 € et 43 projets hors vidéoprotection pour 584 330 €) concernant 91 sites », nous informe l’Observatoire national contre l’islamophobie, qui a rendu, jeudi 1er février, son bilan des actes antimusulmans de l’année 2017. L’instance, liée au Conseil français du culte musulman (CFCM), a notamment attribué la baisse des actes islamophobes contre les sites musulmans en 2017 par une meilleure sécurisation des lieux. L'opération Sentinelle,…

Par Hanan Ben Rhouma, le 30/01/2018

Un an après l’attentat contre une mosquée de Québec, le Canada rend hommage aux victimes

L'attentat perpétré au Centre culturel islamique de Québec (CCIQ) le 29 janvier 2017 est le pire commis contre un lieu de culte musulman en Occident. Un an après cette tragédie qui a fait six morts, plusieurs jours de commémorations ont été organisés pour rendre hommage aux victimes. Le Premier ministre Justin Trudeau n'a pas manqué de se joindre aux émouvants hommages en appelant les Canadiens à combattre l'islamophobie. Un an s’est écoulé depuis l’attentat qui a brutalement mis fin à la vie de six fidèles du Centre culturel islamique de Québec (CCIQ). Quatre jours de commémoration ont été organisés du 26 au 29 janvier, dans la mosquée et dans la ville de Québec. Parmi les temps forts de ce temps commémoratif, une rencontre publique réunissant des proches de victimes – parmi lesquelles des veuves de disparus - et des survivants de l’attaque comme Aymen Derbali, un des héros de l’attentat, a été organisée, samedi 27 janvier, sur les lieux même du…

Par Hanan Ben Rhouma, le 24/01/2018

Qui est Darren Osborne, l’auteur de l’attentat contre une mosquée de Londres ?

Sept mois après l'attentat visant une mosquée de Londres, Darren Osborne comparaît devant la justice britannique pour « meurtre et tentative de meurtre lié au terrorisme ». Mise à jour : L'homme a été reconnu coupable de meurtre et tentative de meurtre jeudi 1er février. Il a été condamné à la perpétuité. Le procès très attendu de Darren Osborne a débuté lundi 22 janvier devant la cour d’assises de Woolwich, dans la banlieue de Londres. L’auteur présumé de l’attentat visant des fidèles sortant d’une mosquée à Finsbury Park, dans la capitale britannique, le soir du 19 juin 2017, doit répondre de l’accusation de « meurtre et tentative de meurtre lié au terrorisme » à laquelle l’homme de 48 ans, père de quatre enfants, plaide non coupable. L’attaque perpétrée en plein mois du Ramadan avait provoqué la mort d’un fidèle, Makram Ali, 51 ans, originaire du Bangladesh. Neuf personnes avaient également été blessées. Tentant de fuir,…

Par Hanan Ben Rhouma, le 19/01/2018

Mosquée de la Miséricorde : les musulmans de Nîmes s'offrent un bâtiment au centre-ville

L’année 2018 commence bien pour les musulmans de Nîmes. Deux ans après la fermeture de la mosquée de la Miséricorde sur décision de la municipalité en raison de l’insalubrité du bâtiment, l’achat du bien a pu être finalisé. Reste encore à faire les nécessaires travaux de mise aux normes du bâtiment afin d’en jouir pleinement. Ils sont sortis d’affaire par la grande porte. Après avoir été menacés de se retrouver sans lieu de culte en 2016, les responsables de l’Association culturelle islamique qui gèrent la mosquée de la Miséricorde sont désormais propriétaire du bâtiment abritant le plus vieux lieu de culte musulman de Nîmes (Gard) après avoir finalisé l’achat la veille de l’année 2018. Ce sont environ 450 000 euros qui ont collectés pour s’approprier le bâtiment de 2 000 m² situé dans le centre-ville. Un luxe dans la mesure où de très nombreuses mosquées de France sont excentrées. L’Association culturelle islamique s’en est…

Par Hanan Ben Rhouma, le 15/01/2018

11 vaccins obligatoires : beaucoup de bruit... pour rien ?

Depuis le 1er janvier 2018, le nombre de vaccins obligatoires est passé de trois à onze pour les nouveau-nés. Le débat couve depuis plusieurs mois en France : Nos enfants sont-ils en danger ? Encourent-ils des risques à terme ? Ou n’est-ce finalement qu’un grand vacarme pour (presque) rien ? Une pharmacienne répond à nos questions. Seuls trois vaccins, regroupés sous l’appellation « DTP », étaient auparavant obligatoires en France : la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite depuis respectivement 1938, 1940 et 1964. Désormais, les bébés nés après le 1er janvier 2018 doivent nécessairement être vaccinés contre la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l’hépatite B, la bactérie Haemophilus influenzae, le pneumocoque et le méningocoque C sous peine de ne pas pouvoir être admis à la crèche ou encore à l’école. Les premières vérifications n'auront lieu qu'à partir du 1er juin afin de laisser aux parents le temps d’être informés…

Par Hanan Ben Rhouma, le 10/01/2018

Grande Mosquée de Xi’an : quel est ce joyau musulman de Chine visité par Macron ?

Durant les trois jours de voyage d’Emmanuel Macron dans l’Empire du Milieu, la Grande Mosquée de Xi’an a figuré parmi les lieux incontournables à visiter. Une occasion pour Saphirnews de vous faire connaître ce joyau musulman situé en plein cœur de la Chine. La Grande Mosquée de Xi'an a longtemps, et encore aujourd’hui, fait de cette vieille capitale de la Chine impériale une place forte de l’islam chinois : elle est l'une des mosquées les plus anciennes, les plus renommées et la mieux préservée de l’Empire du Milieu. Fondée en 742 au cours de la dynastie des Tang (618-907), une grande partie de la mosquée actuelle a été bâtie durant le règne de l’empereur Hongwu, fondateur de la dynastie Ming (1368-1644), puis agrandie durant la dynastie Qing (1644-1912). La Route de la soie, dont Xi’an fut l’un des points de départ, a grandement favorisé un mélange des cultures grâce, entre autres, à l’apport des marchands musulmans (arabes, perses ou…

Par Linda Lefebvre, le 09/01/2018

Balkans : voyage au cœur du laboratoire de l’interreligieux en Europe

Depuis la conquête ottomane du XIVe siècle, les Balkans, pont entre Orient et Occident, forment une mosaïque d’ethnies, de cultures et de confessions. En dépit des guerres qui ont déchiré la région, prêtres, imams, universitaires ou simples citoyens s’investissent dans le dialogue entre les religions. De la Bosnie au Kosovo, en passant par la Serbie, de multiples initiatives sont mises en place pour construire une société interreligieuse. Reportage. Au sein du quartier dit ottoman de Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine, à quelques mètres de la fontaine Sebilj et dans une rue aux allures de bazar turc, se situe le conseil interreligieux de Bosnie-Herzégovine. Fondé en 1997, il est présidé par des représentants des cultes musulman, catholique, orthodoxe et juif. Douze ans après la fin de guerre, qui a fait près de 100 000 morts, la mission de l’organisation non gouvernementale est de favoriser le dialogue entre les diverses communautés. « Nous œuvrons à…

Par Saphirnews, le 04/01/2018

Vœux du Nouvel An : ce qu’a dit Macron aux autorités religieuses

Les représentants des six principaux cultes de France ont été reçus, jeudi 4 janvier, au Palais de l’Elysée à l’occasion des vœux du Nouvel An formulés par Emmanuel Macron, ses premiers face aux autorités religieuses. Le président, en présence du Premier ministre Edouard Philippe et du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, leur a assuré la tenue de rencontres régulières et « non médiatisées » au cours de l’année 2018 afin de les consulter sur divers sujets, citant les questions de bioéthique pour « donner le temps d'un vrai débat philosophique dans la société avant de légiférer » ainsi que l’immigration et l’éducation. 2018 sera aussi une année durant laquelle Emmanuel Macron souhaite « que l'Etat s'engage aux côtés du culte musulman ». Face aux représentants du CFCM, « j’aurai un discours sur la laïcité qui est celui que je viens d'avoir avec vous : dépassionné, direct et exigeant mais nous devons avoir un travail sur la…

Par Hanan Ben Rhouma, le 03/01/2018

Vœux du Nouvel An de Macron : la Grande Mosquée de Paris, chagrinée, boude le CFCM

La Grande Mosquée de Paris a fait savoir, mercredi 3 janvier, qu'elle se retire du Conseil français du culte musulman (CFCM). En cause, le fait qu'elle n'ait pas été invitée à l'Elysée à l'occasion des vœux du Nouvel An d'Emmanuel Macron aux autorités religieuses. Le président du CFCM réagit à cette décision. La Grande Mosquée de Paris n’est pas contente et le fait savoir. A la veille de la traditionnelle cérémonie des vœux du président de la République aux autorités religieuses à l’occasion du Nouvel An jeudi 4 janvier, l’institution, au travers de son recteur Dalil Boubakeur, déclare ne pas y avoir été convié cette année. En réponse, elle décide non seulement de se retirer du Conseil français du culte musulman (CFCM) mais aussi de ne plus participer à des initiatives « émanant des pouvoirs publics sur l’organisation du culte musulman ». « Il est surprenant que l’institution religieuse musulmane la plus emblématique de France, fruit…

Par Hanan Ben Rhouma, le 02/01/2018

Une femme musulmane à la tête de la Russie ? Une rivale de Poutine se présente à la présidentielle

Alors que l’indétrônable Vladimir Poutine est le favori de l'élection présidentielle de mars 2018, plusieurs rivaux déclarés ont tout de même décidé de porter leur candidature face à lui dont Aina Gamzatova, la première femme musulmane à se lancer dans la course au Kremlin. Qui est-elle ? Les élections présidentielles russes, appelées à être organisées en mars 2018, sont, selon toute vraisemblance, jouées d’avance. Alors que l’indétrônable Vladimir Poutine est le favori à la course électorale au Kremlin, plusieurs rivaux déclarés ont tout de même décidé de porter leur candidature face à lui. Dans le lot, figure Aina Patimat Gamzatova, 45 ans, qui est une figure familière des musulmans de Russie. Originaire de la république russe du Daghestan, elle a confirmé sa candidature à la présidentielle fin décembre, avec l’espoir de challenger l’actuel président russe, du moins dans sa région natale et dans le Caucase. Et son CV est aussi long que…

Par Hanan Ben Rhouma, le 02/01/2018

Macron, Rohingyas, Tariq Ramadan, Jérusalem… les faits marquants de 2017 vus par Saphirnews

En France comme à l’étranger, quels ont été les faits marquants de l’année 2017 pour les opinions musulmanes en France ? L’heure est au bilan avec Saphirnews, qui fait le point en cette fin d’année pour annoncer une autre année bien chargée en actualités. 2017 a été une année politique chargée en France, qui a évidemment été marquée par l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République. On ne pleurera pas l'effondrement du Front national, aujourd’hui affaibli par la défaite, les divisions mais aussi les affaires judiciaires. Mais Emmanuel Macron et ses lieutenants ont encore beaucoup à prouver auprès des Français. Son arrivée au plus haut sommet de l’Etat a entériné une refondation du paysage politique français traditionnel : à gauche où le Parti socialiste a subi le revers le plus cuisant de son histoire, comme à droite où cadres et militants des Républicains (LR), affaiblis par l’affaire Fillon, se déchirent entre un…

Par Hanan Ben Rhouma, le 30/12/2017

Les six figures de l'islam et du dialogue interreligieux disparues en 2017

Plusieurs figures de l’islam et du dialogue interreligieux ont rendu l’âme en 2017. Saphirnews rend hommage à six d'entre elles qui ont marqué bien des hommes et des femmes de leur érudition et laissé un héritage conséquent à l’humanité. La sphère du dialogue islamo-chrétien déplore en cette fin d’année 2017 la mort d’un de ses fervents ambassadeurs, le père Maurice Borrmans, un islamologue réputé décédé le 26 décembre à l’âge de 92 ans. L’homme, qui fut professeur d’arabe et d’islamologie à Rome durant 40 ans, laisse derrière lui de nombreux articles et ouvrages dont la fameuse correspondance entretenue pendant une trentaine d'années entre l’islamologue Louis Massignon et le Pr Muhammad Hamidullah, le premier traducteur du Coran en français.

Par Huê Trinh Nguyên, le 29/12/2017

Dialogue islamo-chrétien : Maurice Borrmans revivifie l’amitié entre Muhammad Hamidullah et Louis Massignon

Le père Maurice Borrmans, islamologue, est décédé le 26 décembre 2017, à Bry-sur-Marne, à l’âge de 92 ans. Professeur émérite au sein de l’Institut pontifical d’études arabes et d’islamologie (PISAI) et directeur pendant près de vingt ans de la revue annuelle Islamochristiana qu’il avait créée en 1975, il fut un auteur prolifique de plus d’une douzaine d’ouvrages et de très nombreux articles scientifiques. En particulier, il a été à l’initiative de la publication inédite de correspondances des pionniers du dialogue islamo-chrétien du XXe siècle. Il en est ainsi de l’ouvrage Lettres à un ami éternel (Éd. Bayard, 2015), où il publie ses échanges épistolaires, de 1974 à 1995, avec Christian de Chergé, moine puis prieur de l’abbaye Notre-Dame de l’Atlas à Tibhirine. En mai 1996, Christian de Chergé fut enlevé et assassiné avec six autres moines cisterciens de Tibhirine durant la guerre civile algérienne. Maurice Borrmans publie…

Par Clémence Maret , le 29/12/2017

Panorama des associations qui œuvrent pour le dialogue entre juifs et musulmans

On entend souvent dire que les relations judéo-musulmanes sont primordiales, mais les acteurs qui y travaillent sont, en réalité, peu nombreux. Nous avons tenté de réunir ici les associations interreligieuses les plus emblématiques du dialogue entre juifs et musulmans. Chaque organisation a un fonctionnement bien particulier. Certaines se consacrent au rapprochement des trois religions monothéistes, comme le Projet Aladin, d’autres se concentrent sur les rapports judéo-musulmans, comme l’AJMF. Selon les générations, les modes d’action de ces associations diffèrent également : l’une des plus anciennes, la Fraternité d’Abraham, met, par exemple, en place des cercles d’études, alors que l’association Coexister, créée en 2009, organise plutôt des rencontres entre jeunes de différentes confessions… Voici quelques éléments pour essayer de donner une vision globale de ce monde associatif parfois méconnu.

Par Huê Trinh Nguyên, le 28/12/2017

Le père Maurice Borrmans, islamologue et chantre du dialogue islamo-chrétien, s’est éteint

Les acteurs du dialogue islamo-chrétien perdent l’un de leurs plus ardents défenseurs. Le père Maurice Borrmans, islamologue, ancien conseiller auprès du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux et fondateur de la revue Islamochristiana du PISAI, est décédé le 26 décembre 2017. Il est des belles personnes, à la richesse intérieure incroyable, que l’on ne rencontre qu’une seule fois et que l’on regrette de ne les avoir pas connues plus tôt et de façon plus rapprochée. Le père Maurice Borrmans, l’une des plus grandes figures françaises du dialogue islamo-chrétien, s’est éteint à l’âge de 92 ans, le 26 décembre 2017, à midi, à Bry-sur-Marne (Val-de-Marne). Nous l’avions rencontré en 2016, à l’occasion d’un colloque sur le dialogue intramusulman, le dialogue interreligieux et le dialogue social organisé par la Grande Mosquée de Lyon et l’Institut français de civilisation musulmane et au cours duquel Saphirnews animait une table…

Par Mylène Bertaux, le 28/12/2017

Union entre juifs et musulmans : l’amour plus fort que la religion ?

Ils s’aiment mais n’appartiennent pas à la même culture. Ils tentent d’inventer leur histoire, souvent malgré la désapprobation de leurs familles ou de leurs amis. Juifs et musulmans, comment s’aimer malgré les différences ? « Pour sa famille, j’étais le sheitan, le diable. » Anaïs, 24 ans, se souvient avec amertume de sa relation avec Djamel [les prénoms ont été changés, ndlr]. Son histoire débute en 2015 quand la jeune femme arrive en Belgique. Elle n’y connaît personne. Sa colocataire l’inscrit sur un site de rencontres amicales, « pour lui trouver des amis ». Horrifiée, elle bondit sur la souris et le clavier pour clôturer son compte. « Au moment de tout supprimer, j’ai reçu un message de Djamel. Je l’ai immédiatement trouvé beau. » Entre eux, la connexion, d’abord virtuelle, est immédiate. Ils commencent à se fréquenter en secret. Mais, très vite, les choses se gâtent. La famille d’Anaïs, juive, est libérale. Elle-même…

Par Ezzedine Ghlamallah, le 26/12/2017

Finance islamique : quels bilan et perspectives pour l’assurance takaful en Europe ?

La finance islamique est un compartiment de la finance éthique. Elle recouvre l’ensemble des transactions et produits financiers conformes à l’éthique musulmane, qui repose sur cinq piliers : interdiction de l’intérêt, réalisation d’investissements aléatoires et incertains, spéculation hasardeuse, obligation de partager les pertes et profits et investissement exclusif dans l’économie réelle et tangible. A ces règles, s’ajoute l’exclusion de certains secteurs d’investissement nocifs à la vie humaine tels que par exemple le tabac, l’alcool, la pornographie et les jeux d’argent. L’assurance takaful est l’équivalent islamique de l’assurance conventionnelle, offrant à la fois des produits d’assurance-vie (appelés « famille ») et d’assurance dommages.