Par Hanan Ben Rhouma

Emmanuel Macron annoncé à la Grande Mosquée de Paris pour son centenaire

La Grande Mosquée de Paris célèbre ses 100 ans en 2022. Pour marquer le coup, le chef de l'Etat Emmanuel Macron devrait s'y rendre mercredi 19 octobre. Un événement qui pourrait alors, au-delà d'être une simple cérémonie d'hommage, se présenter comme une occasion nouvelle pour le président d'évoquer l'épineuse question de la structuration de l'islam de France. EXCLU. La Grande Mosquée de Paris va commémorer, mercredi 19 octobre, le centenaire de la pose de sa première pierre en grande pompe. Pour cet événement ô combien symbolique organisé un mois après la tenue d’une université d’été, le chef de l’Etat Emmanuel Macron devrait, selon nos informations, faire le déplacement dans cet édifice bâti en hommage aux soldats musulmans morts pour la France pendant la Première Guerre mondiale. Le président de la République devrait alors y prononcer un discours dont la teneur sera, en conséquence, finement analysée. On pourrait imaginer qu’il évoquera…

Par Hanan Ben Rhouma

Expulsion de Hassan Iquioussen : le prédicateur introuvable, des appels à mobilisation lancés

Alors que Hassan Iquioussen est aujourd'hui recherché pour être expulsé du territoire national, ses soutiens regrettent une décision « injuste » et appellent à une mobilisation forte. Hassan Iquioussen, qui n’a pas fait d’apparitions publiques depuis des semaines, est désormais recherché par les autorités. Le Conseil d’Etat a décidé, mardi 30 août, de rejeter sa demande de suspension de l’expulsion vers le Maroc. Son domicile à Lourches, dans le Nord, a été perquisitionné le jour même de la décision mais le prédicateur demeure introuvable. « Il sera expulsé du territoire national. Dès son interpellation, il sera placé en centre de rétention administratif », a fermement déclaré le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. Les réactions condamnant la décision du Conseil d’Etat font légion parmi les musulmans de France. Musulmans de France (MF, ex-UOIF) avec lequel le prédicateur est lié a signifié qu’elle « regrette la décision…

Par Hanan Ben Rhouma

Le Conseil d’Etat tranche en faveur de l’expulsion de Hassan Iquioussen, voici pourquoi

Le Conseil d’Etat a tranché et sa décision, tombée mardi 30 août, est rude pour la famille Iquioussen. L’expulsion hors de France du prédicateur musulman voulue par le ministère de l’Intérieur a été ordonnée. Explications et premières réactions. Le Conseil d’Etat était appelé à examiner le recours en appel du ministère de l’Intérieur visant à annuler la décision prise par le Tribunal administratif de Paris de suspendre la demande d’expulsion vers le Maroc de Hassan Iquioussen. La cour avait alors estimé qu’une telle action porterait « une atteinte disproportionnée à sa vie privée et familiale ». Cette fois, la plus haute juridiction administrative française a décidé de statuer en faveur du gouvernement en rejetant la demande de suspension de l’expulsion présentée par le prédicateur. Dans une ordonnance rendue mardi 30 août, le juge des référés du Conseil d'État explique ne pas suspendre l’expulsion de Hassan Iquioussen, estimant que…

Par Hanan Ben Rhouma

Affaire Hassan Iquioussen : l'étape judiciaire du Conseil d'Etat attendue avec fébrilité

Hassan Iquioussen a été conforté en premier instance par la justice dans son droit à demeurer en France. Le sera-t-il par le Conseil d'Etat ? La procédure en appel du jugement suspendant l'arrêté d'expulsion émis à l’encontre du prédicateur approche, avec de gros enjeux à la clé pour les deux partis. Les affaires de rodéos urbains a agité l’actualité des derniers jours, et le ministère de l’Intérieur a veillé à montrer sa fermeté pour lutter contre ce phénomène dangereux. Il est une autre affaire qui préoccupe tout autant Place Beauvau, celle que l'on baptise désormais du nom de Hassan Iquioussen que Gérald Darmanin est déterminé à vouloir expulser vers le Maroc. Après avoir essuyé un premier revers devant le tribunal administratif de Paris, il espère obtenir gain de cause, cette fois devant le Conseil d'Etat qui examine l'affaire vendredi 26 août. Il s'agira de savoir, en appel, si l'arrêté d'expulsion émis à l’encontre du prédicateur…

Par Hanan Ben Rhouma

Affaire Hassan Iquioussen : les mosquées de Seine-et-Marne dans le viseur de l'Etat ?

Les mosquées de Seine-et-Marne sont-elles dans le viseur de l'Etat pour avoir affirmé publiquement leur soutien envers Hassan Iquioussen ? Alors qu'une rumeur circule faisant état d'une récente « convocation » par la préfecture des responsables du Conseil départemental du culte musulman (CDCM), celui-ci a décidé de clarifier la situation auprès de Saphirnews. Info Saphirnews. La préfecture de Seine-et-Marne a-t-elle convoqué les membres du Conseil départemental du culte musulman (CDCM) de Seine-et-Marne pour justifier leur soutien à Hassan Iquioussen ? La rumeur enfle depuis mercredi 10 août après la diffusion sur les réseaux sociaux d’un message prétendument signé des « mosquées (du) 77 » faisant état d’une « convocation » en début de semaine des responsables des 17 mosquées ayant publiquement apporté leur soutien au conférencier star, menacé d’expulsion par le ministère de l’Intérieur. « L'échange a été houleux et tendu », lit-on dans le…

Par Lionel Lemonier

Le droit de vote des étrangers, le come-back d'un débat vieux de 40 ans

Les étrangers, non ressortissants de l'Union européenne, vont-ils un jour pouvoir voter aux élections municipales en France ? Un député de la majorité présidentielle relance le débat avec une nouvelle proposition de loi sur la table des députés. Le débat sur le droit de vote et d'éligibilité des étrangers aux élections municipales refait surface. Cette proposition figurait déjà dans les 110 propositions de François Mitterrand lors de la campagne présidentielle de 1981 qui devait aboutir à son élection. Véritable serpent de mer de la politique française depuis 40 ans, ce sujet ressurgit sous la forme d’une proposition de loi, portée par Sacha Houlié, député Renaissance (ex-LREM), par ailleurs président de la Commission des lois à l’Assemblée nationale. « Cette reconnaissance se fait attendre. Nous la devons pourtant à celles et ceux qui, bien souvent et depuis longtemps, participent au dynamisme de notre société, s’impliquent dans la vie…

Par Hanan Ben Rhouma

Justice : le tribunal administratif suspend l'expulsion de Hassan Iquioussen

Hassan Iquioussen a remporté une victoire judiciaire de taille face au ministère de l'Intérieur, alors que Gérald Darmanin souhaitait l'expulser « manu militari » de France vers le Maroc. Le Tribunal administratif de Paris a décidé, vendredi 5 août, de suspendre l'expulsion de Hassan Iquioussen vers le Maroc. Le juge des référés a indiqué, affirme son avocate Me Lucie Simon, qu'une telle action à l'encontre du prédicateur « porterait une atteinte disproportionnée à sa vie privée et familiale. Loin des sirènes médiatiques, le droit ». C'est un revers de taille pour le ministère de l'Intérieur, qui avait maintenu l'ensemble des accusations contre le conférencier lors d'une audience publique devant le tribunal administratif la veille dont voici un compte-rendu. « Ce que nous demandons, c'est uniquement une suspension de la mesure pour dépasser le temps médiatique et le temps de l'émotion et que des juges puissent se pencher sereinement sur le fond » d’une…

Par Hanan Ben Rhouma

Expulsion de Hassan Iquioussen : la justice appelée à trancher dans le vif, retour sur l'audience

Hassan Iquioussen est l'objet d'un arrêté d'expulsion vers le Maroc. Une décision abrupte, difficile à encaisser pour le prédicateur musulman et sa famille. Le Tribunal administratif de Paris, aujourd’hui chargé d'examiner une requête en référé pour suspendre la décision, fera-t-il pencher la balance du côté de l'imam ? A la veille du verdict, Saphirnews était présent à l'audience publique. La famille Iquioussen fait bloc derrière le patriarche. Alors que son expulsion vers le Maroc se fait de plus en plus menaçante, plus encore après la décision rendue par la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH), les rangs se serrent parmi ses soutiens, nombreux. Preuve en est des mosquées qui, par dizaines, ont publiquement témoigné en faveur de Hassan Iquioussen. Ces soutiens, ils étaient en partie visibles jeudi 4 août, au Tribunal administratif de Paris auprès duquel a été introduit un référé-liberté visant à contester l'arrêté d'expulsion émis par le…

Par Lionel Lemonier

A l'Assemblée nationale, la droite républicaine et la majorité présidentielle font la courte échelle au RN

Depuis une semaine, tout est affaire de symboles et de statuts au Palais Bourbon. La nouvelle législature est marquée par la normalisation accélérée du Rassemblement national. L'illustration en est faite avec l’élection à l'Assemblée de deux députés d'extrême droite à des postes clés. Une situation qui en dit long sur le très mauvais état du front républicain. La valse des déclarations intempestives, des coups bas et des conciliabules a commencé mercredi 29 juin. C’était le grand jour de l’élection du bureau de l’Assemblée nationale. Il s’agissait de choisir les vice-présidents, les questeurs et les secrétaires. Tous, députés, ont, une fois élus à leur poste, un rôle particulier dans le fonctionnement de l’Assemblée : • Les vice-présidents remplacent le président en cas d'absence, et supervisent ainsi la séance. • Les secrétaires du bureau assistent le président, en veillant notamment au bon déroulement du processus législatif. Ils…

Par Lina Farelli

Législatives 2022 : la NUPES et l'extrême droite en force face au camp présidentiel

A l'issue des élections législatives, la grande alliance de la gauche est devenue la principale force d'opposition au camp présidentiel sans pour autant concrétiser le scénario d'une cohabitation. L'extrême droite fait, en face, une percée historique. Résultats, abstention... ce qu'il faut retenir de ce scrutin à forts enjeux. Le second tour des élections législatives dimanche 19 juin n'a pas mobilisé les foules. Après un record historique d'abstention (52,5 %) au premier tour une semaine plus tôt, le taux de participation a encore baissé pour atteindre 46 % seulement. Moins de deux mois après la présidentielle qui a vu la réélection d'Emmanuel Macron, le camp présidentiel n'affiche pas le visage des jours heureux. Il lui fallait 289 députés pour obtenir la majorité absolue. A l'issue du scrutin visant à désigner les 577 députés, et selon les premières estimations d'Ipsos/Sopra Stetia, la coalition devrait compter 224 parlementaires. Elle en compte au final…

Par Hanan Ben Rhouma

Affaire Taha Bouhafs : les dessous d'un retrait qui embarassent, la gauche en ordre de pagaille

De son investiture à son retrait des élections législatives, Taha Bouhafs fait de nouveau beaucoup parler de lui ces derniers jours. Alors que des accusations de violences sexuelles pèsent aujourd'hui sur l'Insoumis, son retrait plonge encore plus la circonscription de Vénissieux dans une guerre des gauches, loin du désir d'unité engagé par la NUPES. Explications. Depuis plusieurs jours, Taha Bouhafs est dans la tourmente et les nouvelles accusations de harcèlement et de violences sexuelles rendues publiques mercredi 11 mai l'y plongent encore plus. Le militant insoumis, investi un temps pour les législatives par la Nouvelle union populaire écologique et sociale (NUPES), a été contraint de retirer sa candidature dans la 14e circonscription du Rhône, du côté de Vénissieux, mais pas pour les raisons auxquelles le grand public a été amené à croire. Dans sa décision annoncée dans un communiqué dans la nuit du lundi 9 au mardi 10 mai, le journaliste avait déclaré…

Par Lionel Lemonier

Législatives : l’union des partis de gauche scellée, une victoire en vue assurée ?

Entre le 25 avril, jour suivant le second tour de l'élection présidentielle, et le 4 mai, les écologistes, suivis des communistes et des socialistes, ont négocié puis signé un accord avec La France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon. Cet exploit réalisé en 10 jours peut-il déboucher sur une victoire de la gauche aux élections législatives ? Tour d’horizon des réactions et des projections sur l’avenir. Après une campagne présidentielle conduite en ordre dispersé, tous les partis de gauche – ou presque – ont trouvé le moyen de s’entendre pour se présenter ensemble sous le drapeau de la Nouvelle union populaire écologique et sociale. Le hashtag #NUPES n’a pas tardé à circuler massivement sur Twitter, suscitant des réactions diverses suivant les positionnements politiques de leurs auteurs. De nombreux aspirants candidats aux élections législatives ont annoncé leur désistement au profit de ceux désignés par la NUPES, avec enthousiasme. « Suite à…

Par Hanan Ben Rhouma

Avec la NUPES, l'union populaire qui rassemble toutes les gauches... ou presque

La Nouvelle union populaire écologique et sociale (NUPES), célébrée lors d’une convention d'investiture des candidats aux législatives le jour même de l'investiture d'Emmanuel Macron, est le nouveau symbole de l’union des gauches qui marquera l'année électorale. De toutes les gauches ? Non, deux partis ayant décidé de ne pas rejoindre les Insoumis et Jean-Luc Mélenchon. « Nous sommes en train d’écrire une page de l’histoire politique de la France. » Emmenée par le chef de file de La France Insoumise (LFI) Jean-Luc Mélenchon, c’est une gauche au visage unitaire qui a été donnée de voir, samedi 7 mai à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), à la convention actant la naissance de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (NUPES). Celle-ci, forte des accords conclus entre les Insoumis, battus de peu au second tour de la présidentielle, et Europe Ecologie-Les Verts (EELV), le Parti communiste (PCF) et le Parti socialiste (PS), est bien décidée à…

Par Hanan Ben Rhouma

Présidentielle 2022 : Macron, Le Pen ou abstention ? Le choix des électeurs musulmans décortiqué

Quel choix ont fait les électeurs musulmans au second tour de l'élection présidentielle ? Les résultats d'une étude au lendemain du scrutin nous éclaire sur le comportement de cet électorat confessionnel, qui tranche avec celui des catholiques. Sans surprise, le rejet de l’extrême droite s’est exprimé plus fortement du côté des électeurs musulmans que catholiques au second tour de l’élection présidentielle. Selon les résultats d'un sondage IFOP pour La Croix et Le Pèlerin, les premiers ont massivement reporté leurs voix en faveur d’Emmanuel Macron (85 %), tandis que les seconds, qui ont été déjà très nombreux à voter pour Marine Le Pen au premier tour, ont été partagés entre les deux candidats (55 %). Néanmoins, l’abstention a été plus forte parmi les électeurs musulmans, avec une participation qui s’élève à seulement 58 % contre 71 % à l’échelle nationale dimanche 24 avril. Le taux d’abstention, qui s’élève à 28 % en France, est…

Par Lina Farelli

Présidentielle 2022 : Macron sort gagnant face à Le Pen, sans enthousiasme

Et c’est reparti pour cinq ans. A l’issue d’un second tour de l’élection présidentielle à hauts risques, c’est Emmanuel Macron qui a fini par remporter la victoire face à Marine Le Pen dimanche 24 avril. Selon les premières estimations de sortie des urnes à 20h, le président sortant a obtenu 58,5 % des suffrages contre 41,5 % pour la représentante de l’extrême droite. Nous sommes cependant loin de l’enthousiasme observé en 2017, lorsqu’Emmanuel Macron avait pris la chemin de l’Elysée pour son premier quinquennat. Le taux d'abstention, pour commencer, s’est élevé pour ce scrutin à 28,2 %, contre 25,4 % au second tour en 2017 alors qu’il était déjà préoccupant. Le candidat de La République en marche (LREM) voit, par ailleurs, le nombre de voix récoltés en sa faveur en forte chute par rapport à 2017, en baisse de 8 points. Bien que l'écart entre Emmanuel Macron et sa rivale est important, celle-ci voit sa popularité s'accroître de 9 points.…

Par Lionel Lemonier

Présidentielle 2022 : face au danger de l'extrême droite, le vrai visage de Marine Le Pen exposé

Pendant cette campagne présidentielle, des voix s’élèvent pour expliquer que Marine Le Pen aurait changé. Elle défendrait le peuple et pourrait être une alternative crédible. De nombreuses autres voix, par exaspération que suscite le président sortant, minimisent la venue de la candidate d’extrême droite au pouvoir. Panorama des fondements idéologiques du Rassemblement National que la stratégie de dédiabolisation entamée ces dernières années par le parti cache mal. Certes, ce n’est pas la première fois que l’extrême droite se retrouve au second tour de l’élection présidentielle en France. Mais les deux fois précédentes, atteindre ce stade constituait un exploit et les instituts de sondage ne donnaient pas une chance à son ou à sa représentant.e de l’emporter. Cette année, c’est différent. Jamais le risque n’a été aussi grand de voir Marine Le Pen être élue à la présidence de la République. Entre sa politique axée à droite au cours de…

Par Hanan Ben Rhouma et Mohammed Colin

A la Grande Mosquée de Paris, le soutien à Macron au menu d'un iftar très politique

A quelques jours du second tour de la présidentielle, et alors que plane le spectre d’une abstention massive aux conséquences fâcheuses, ledit vote musulman semble faire l’objet d’une attention particulière de l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron. Dans cette veine, un iftar de « soutien à la réélection » du président sortant a été organisé en ce mois du Ramadan par la Grande Mosquée de Paris, non sans critiques à peine la soirée annoncée. Reportage. Depuis plusieurs jours, une image faisant état de l'organisation d'un iftar de « soutien à la réélection d'Emmanuel Macron » à la Grande Mosquée de Paris mardi 19 avril a énormément circulé sur les réseaux sociaux. En l'absence d'une communication officielle de l'institution dirigée par le recteur Chems-Eddine Hafiz, de nombreux internautes ont envisagé qu'il s'agit d'une infox en plein mois du Ramadan. C'est que le président sortant est loin de faire spécialement l'unanimité, en particulier…

Par Lina Farelli

Présidentielle 2022 : les musulmans appelés « à se rendre en conscience aux urnes » contre l'extrême droite

Les appels au vote barrage contre l'extrême droite se multiplient parmi les organisations musulmanes. Dernier en date, le Conseil des mosquées de France (CMR), qui en profite pour lancer un message pour l'implication électorale des musulmans dépassant le seul cadre de l'élection présidentielle. A l’approche du second tour de la présidentielle qui voit s’opposer Emmanuel Macron et Marine Le Pen, les organisations musulmanes sont majoritaires à lancer un appel à faire barrage à l’extrême droite. C’est le cas dernièrement du Conseil des mosquées du Rhône (CMR). L’instance, qui avait incité au premier tour les électeurs à user de leur droit de vote pour « faire obstacle à ceux qui veulent "bouter hors de France" les musulmans », en appelle cette fois aux musulmans de France « à se rendre en conscience aux urnes le 24 avril prochain ». « Le 10 avril dernier, les Français de confession musulmane, pourtant en marge des politiques gouvernementales, ont…

Par Lionel Lemonier

Claude Dargent : « Le fait de pratiquer une religion pousse à participer aux élections »

Le premier tour de l'élection présidentielle 2022 a été caractérisé par un engagement fort des classes populaires – dont un grand nombre de musulmans – en faveur de Jean-Luc Mélenchon. Retour sur le phénomène avec Claude Dargent, agrégé de sciences sociales et docteur en science politique. Professeur de sociologie à l’université Paris 8 de Saint-Denis, il est également chercheur associé au Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof). Ses recherches portent sur trois domaines : les religions, les facteurs sociaux et culturels des comportements politiques, et les opinions, attitudes et valeurs.

Par Hanan Ben Rhouma

Présidentielle 2022 : quelle consigne de vote des représentants religieux pour le second tour ?

Macron, Le Pen ou personne ? A moins de deux semaines du second tour de l’élection présidentielles, plusieurs fédérations musulmanes se manifestent pour exprimer leurs positions, de même que les hauts représentants catholiques, protestants et juifs, chacun à leur façon. La Grande Mosquée de Paris a tranché : comme en 2017, c’est Emmanuel Macron qu’elle souhaite voir triompher au soir du second tour contre Marine Le Pen. Elle a donné, mercredi 13 avril, une consigne de vote en ce sens et elle n’est pas la seule des fédérations musulmanes à adopter cette position. C’est le cas du Rassemblement des musulmans de France (RMF) et de Musulmans de France (MF), qui refusent de voir l’extrême droite prendre la direction de l’Etat. « Plus que jamais, les valeurs de Liberté, et notamment de liberté de conscience et de liberté religieuse, d’Egalité, entre tous les citoyens quels que soient leur religion ou leur origine, et de Fraternité, entre les différentes…

Par Lina Farelli

Présidentielle 2022 : un nouveau duel Macron - Le Pen à l'affiche, Mélenchon échoue aux portes du second tour

Fin du suspense. Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont été de nouveau plébiscités par une majorité d'électeurs qui ont participé au premier tour de l'élection présidentielle 2022. Jean-Luc Mélenchon échoue au pied du podium tandis que les candidats des partis historiques de droite et de gauche ont pris une claque. A l'issue d'une campagne électorale secouée par la guerre en Ukraine, le verdict des urnes est tombé et la course à l'Elysée a pris fin pour dix candidats sur les douze en lice. Les visages des deux vainqueurs du premier tour de l'élection présidentielle dimanche 10 avril sont les mêmes que ceux qui ont fait la course en tête en 2017, à savoir Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Les candidats représentant respectivement La République en marche (LREM) et le Rassemblement national vont ainsi s'affronter au second tour prévu dimanche 24 avril. Tous deux ont même amélioré leurs résultats par rapport à 2017. Le chef de l'Etat a ainsi récolté 27,6 % des…