Par Lionel Lemonier

Canada : deux frères déclarés coupables d’une violente agression anti-arabe sur un musulman

Deux frères ont été reconnus coupables, mardi 31 janvier, d’une violente agression envers un musulman qui s’est déroulée en juillet 2018. Leur peine sera prononcée le 31 mars 2023. Cette attaque a révélé « le côté le plus sombre de l’humanité que nous ne souhaitons à personne de rencontrer », a déclaré la femme de la victime. C’est un véritable guet-apens dont a été victime, en juillet 2018, Abu Marzouk un homme de 39 ans. Deux hommes ont prétendu que son van avait heurté leur véhicule. Ce père de deux filles âgées de 4 et 6 ans était sur le point de rentrer chez lui avec sa famille après un pique-nique à Mississauga, une ville près de Toronto, dans la province de l'Ontario. Après être sorti de son véhicule pour discuter avec ses deux interlocuteurs, il a soudainement été frappé au visage par l’un des deux agresseurs. Puis une pluie de coups s’est abattue sur lui, sous les yeux de son épouse et de ses filles restées dans le véhicule.…

Par Lionel Lemonier

Après les profanations du Coran en Europe, l’OCI à l'offensive

A la demande de la Turquie, une réunion extraordinaire du Comité exécutif de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) s’est tenue à son siège, à Djeddah, en Arabie Saoudite, mardi 31 janvier. Objet unique des discussions, « les récents actes d’autodafé et de profanation du Saint Coran, en Suède, aux Pays-Bas et au Danemark ». Le communiqué final exprime toute l'indignation des pays membres face à des « actes criminels perpétrés avec l’intention principale de cibler les musulmans, d’insulter leur religion sacrée ». En premier lieu, l’OCI, qui déplore « la multiplication à l’échelle mondiale des incidents d’intolérance raciale et religieuse, et de violence, y compris l’islamophobie », « condamne fermement les actes ignobles d’autodafé et de profanation du Saint Coran en Suède, aux Pays-Bas et au Danemark et appelle leurs gouvernements respectifs à entreprendre des actions efficaces pour prévenir la récurrence de semblables actes…

Par Lina Farelli

Europe : la nomination d'une coordinatrice chargée de lutter contre l'islamophobie actée

Un nouveau coordinateur chargé de lutter contre l’islamophobie a été nommé par la Commission européenne. Ou plutôt une coordinatrice, en la personne de Marion Lalisse, annonce l'organe exécutif de l'UE mercredi 1er février. Cette Française travaillera « avec les États membres, les institutions européennes, la société civile et le milieu universitaire pour renforcer les réponses politiques dans le domaine de la haine antimusulmane », indique la Commission européenne, précisant que « dans son nouveau rôle, la coordinatrice sera le principal point de contact pour les organisations travaillant dans ce domaine dans l'UE ». Le poste était vacant depuis juillet 2021. Marion Lalisse, qui s'est déclarée « honorée » par cette nomination sur « un sujet important qui nécessite nos efforts et notre engagement conjoints », est diplômée de l'École des études orientales et africaines (SOAS), rattachée à l'Université de Londres, du Collège d'Europe et de…

Par Lina Farelli

Algérie : accusé d’offense à l’islam, un islamologue relaxé en appel

L’islamologue algérien Saïd Djabelkhir a été relaxé en appel, mercredi 1er février, par la Cour d’Alger de l’accusation d’offense aux préceptes de l’islam. L’universitaire spécialiste de la charia avait écopé, en première instance en avril 2021, de trois ans de prison ferme pour « offense aux préceptes de l'islam et aux rites musulmans » après des publications sur Facebook visant, selon ses détracteurs, à dénigrer le Coran et les rites islamiques. L’islamologue avait reçu de nombreux soutiens d’associations et de personnalités de la société civile algérienne qui s’inquiétaient alors d’une « politique de mise à mort de la liberté de conscience et de toute pensée rationnelle pouvant contribuer à la formation de l’esprit critique du citoyen ». Lors du procès en appel, rapporte TSA, le parquet de la Cour d’Alger a requis la confirmation de la peine prononcée en première instance mais il n’a pas été suivi. « Merci à tous les…

Par Lina Farelli (avec AFP)

Pakistan : plus de 100 morts après l’attentat contre une mosquée de Peshawar

Le bilan humain de l’attentat ciblant, lundi 30 janvier, une mosquée de Peshawar, au Pakistan, n’a eu cesse de s’alourdir. Le dernier décompte en date du mercredi 1er février fait état d’au moins 100 morts, pour la plupart des policiers. Le lieu de culte était en effet situé à l'intérieur du quartier général de la police, posté à une cinquantaine de kilomètres de la frontière avec l'Afghanistan. Un quartier sensible de Peshawar qui abrite aussi les locaux de différentes agences de renseignement. Près de 220 personnes ont également été blessées et d’autres morts sont à redouter après le déblayage des décombres de la mosquée dans lequel s'étaient rassemblés quelque 400 membres des forces de l'ordre. Des dizaines de policiers ont d’ores et déjà été enterrés lors de cérémonies avec garde d'honneur, leurs cercueils alignés et ceints du drapeau pakistanais, a précisé à l'AFP un responsable de la police. L’attentat n’a, pour l’heure,…

Par Lionel Lemonier

Bordeaux : une mosquée veut des bâches pour ses fidèles, la mairie dit non

La mosquée du Grand Parc à Bordeaux reçoit plus de fidèles qu’elle ne peut en contenir les vendredis. Depuis l'été 2022, l’Association des musulmans de Bordeaux Nord (AMBN), qui gère le lieu de culte, demande l’autorisation d’installer des bâches amovibles durant les offices pour protéger le public qui s’installe en partie dans la cour en cas d'intempéries. Mais elle se heurte au refus net de la mairie. Le lieu est un ancien établissement scolaire, loué à la mairie pour 1 000 euros par mois, mais la collectivité territoriale considère que la cour est un espace public. La question se pose de savoir si l’on peut qualifier de « prières de rue » les rassemblements qui se tiennent tous les vendredis dans cette ancienne cour de récréation. Pour Laurent Guillemin, adjoint aux Cultes à la mairie de Bordeaux, cela ne fait aucun doute. « Ce n'est pas autorisé et ce n’est pas acceptable », précise-t-il au Figaro. « C’est au président de l’AMBN et à…

Par Lionel Lemonier

A l'IMA, un nouveau plan de lutte contre le racisme présenté par le gouvernement Borne

La Première ministre, Elisabeth Borne, s’est rendue, lundi 30 janvier, à l’Institut du monde arabe (IMA) pour dévoiler un nouveau plan gouvernemental de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations liées à l’origine qui couvrira la période 2023-2026. Piloté par Isabelle Rome, ministre déléguée chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Egalité des chances, ce plan quadriennal prend la suite du dispositif proposé par Edouard Philippe en 2018. Ce nouveau plan est le fruit d’une concertation de plusieurs mois entre le gouvernement – une quinzaine de ministres, présents à l'IMA, ont participé aux discussions – et plus de 35 associations et fondations, ainsi que des représentants de lieux mémoriels. La Défenseure des droits, la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH), la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT…

Par Lionel Lemonier

Palestine : la mairie de Lyon renonce à organiser la table-ronde avec Salah Hamouri

La pression a fini par l'emporter. Prévue à Lyon pour mercredi 1er février, la conférence qui devait se tenir en présence de Salah Hamouri sous l'égide de la municipalité a été annulée. Au lendemain d'une cérémonie du souvenir au cours de laquelle le nom du maire de Lyon a été huée par des représentants de la communauté juive, Grégory Doucet a renoncé à inviter l’avocat franco-palestinien. Revenu en France après son expulsion d’Israël en décembre 2022, celui-ci devait participer à une table-ronde à l'occasion des 30 ans des accords d’Oslo. Dimanche 29 janvier, Florence Delaunay, adjointe au maire de Lyon, a été huée place Bellecourt où la communauté juive de Lyon était réunie devant le Veilleur de Pierre pour commémorer la libération du camp d’Auschwitz. Une partie de la foule a réclamé la démission du maire, absent. Deux jours plus tôt, le Grand Rabbin de Lyon avait décidé de quitter Concorde et Solidarité, une instance locale de…

Par Lionel Lemonier

Grande-Bretagne : deux mosquées participent au Prix du duc d’Édimbourg, une première

Deux mosquées anglaises vont offrir à leurs jeunes la possibilité de rejoindre le Prix du duc d’Édimbourg. Ce programme, qui se décline aussi au niveau international dans 144 pays, récompense des adolescents et jeunes adultes pour l’accomplissement d’une série d'actions inspirées de la pédagogie active de Kurt Hahn, une méthode semblable à celles de Célestin Freinet et de Maria Montessori utilisées en France. Les mosquées Neeli et Madina de la ville de Rochdale, au nord-ouest de l’Angleterre, offriront dorénavant aux jeunes de la communauté l’occasion d’être récompensés par la médaille du duc d’Édimbourg. « Ce sont les premières mosquées du Royaume-Uni à prendre cette initiative », a déclaré le Lord Lieutenant du Grand Manchester, Diane Hawkins, représentante du monarque Charles III. Le Prix du duc d’Édimbourg s’adresse aux 14-24 ans s'illustrant dans des activités sociales et caritatives auprès de leur communauté, dans des actions de…

Par Lionel Lemonier

Pakistan : les lois anti-blasphème étendues malgré leur utilisation frauduleuse

L'Assemblée nationale du Pakistan a voté le 17 janvier un amendement renforçant la législation déjà très stricte pénalisant le blasphème. La justice pakistanaise peut déjà condamner à mort toute personne poursuivie pour offense à l’islam ou au Prophète Muhammad. Il lui sera aussi bientôt possible de punir quiconque sera accusé d’avoir insulté une personne en lien avec le Messager de l’islam, à savoir ses femmes, ses compagnons et ses proches. La peine pourra aller jusqu'à 10 ans de prison et 1 million de roupies d’amende (3 700 euros), rapporte le New York Times. En outre, les personnes accusées de blasphème ne pourront plus bénéficier d'une libération sous caution en attendant leur procès. Cette évolution législative, qui attend d'être approuvée par le Sénat avant sa promulgation, n’est pas sans inquiéter les défenseurs des droits humains, alors que les lois anti-blasphème sont fréquemment utilisées pour régler des comptes personnels ou…

Par Lina Farelli

Après un raid meurtrier à Jénine, une synagogue visée par une attaque à Jérusalem

Une fusillade près d'une synagogue à Jérusalem-Est a été perpétrée dans la soirée du vendredi 27 janvier. Au moins sept personnes ont été tuées. Le lieu de culte juif, situé dans un quartier annexé par Israël et habité par des colons, était plein de fidèles célébrant le Shabbat lorsque l'attaque est survenue. L’assaillant a été abattu après sa fuite par la police israélienne. Celle-ci a indiqué que l'auteur de la tuerie est un Palestinien résident de Jérusalem-Est âgé de 21 ans. Les condamnations de l'attaque ont afflué, de même que les marques de soutien au gouvernement israélien, à commencer par son allié américain. « Cette attaque contre des civils, au moment de la prière, et le jour des commémorations internationales des victimes de la Shoah, est particulièrement abjecte », affirme le ministère français des Affaires étrangères, qui a appelé i[« toutes les parties à éviter des actions susceptibles d'alimenter l'engrenage de la…

Par Lina Farelli

Une basketteuse française exclue d’une compétition de basket, le port du voile en cause (vidéo)

« Ce que je souhaite, c’est uniquement de pouvoir faire du sport. C’est dingue de dire ça en 2023. » C’est peu de le dire. Alors que Salimata Sylla joue depuis plus de dix ans en championnat de France de basketball, la joueuse qui évolue comme meneuse de jeu en N3 pour le compte de son club d’Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, a été exclue pour la première fois d’une compétition organisée début janvier à Escaudain, dans le nord de la France. Son « tort » ? Celui de porter un voile, un hijab pourtant homologué, afin de pouvoir jouer au sport qu’elle pratique depuis plus de 13 ans, rapporte Le Parisien. Elle le porte depuis trois ans mais, jusque-là, personne ne lui interdisait de participer aux compétitions. L’annonce de son exclusion du terrain lors du match à Escaudain a été naturellement mal vécue, non seulement par Salimata Sylla mais aussi par ses coéquipières et les responsables de son club qui placent leur entière confiance en leur joueuse.…

Par Lionel Lemonier

Après l'attaque contre deux églises, les musulmans d'Espagne expriment leur solidarité envers les catholiques

Un sacristain a été tué et un prêtre grièvement blessé dans une attaque à l’arme blanche dans la soirée du mercredi 25 janvier. L’attaque a eu lieu dans deux églises d’Algésiras, une ville portuaire d’Andalousie, dans le sud de l’Espagne. Selon les premiers éléments de l'enquête, l’assaillant aurait crié « Mort aux chrétiens ! » et « Allah est grand » au moment de brandir une machette, selon la presse espagnole. Vers 19h, il est entré dans l’église Saint-Isidro et a attaqué un prêtre à coups de machette. « Il s’est ensuite rendu à l’église Notre-Dame de La Palma où il s’en est pris au sacristain, après avoir causé divers dégâts », précise un communiqué du ministère espagnol de l’Intérieur. L’auteur présumé de l’attaque est un Marocain de 25 ans en instance d’expulsion en raison de sa situation irrégulière depuis le mois de juin 2022, précise le ministère. L'individu, qui a vite été interpellé après s'être…

Par Lina Farelli

Un astronaute musulman ne fera pas le jeûne du Ramadan dans l'espace, voici pourquoi

Le jeûne du Ramadan est obligatoire. Oui, mais non pour certains cas de figure dans lequel s'inscrit Sultan al-Neyadi. L'astronaute envoyé à la Station spatiale internationale (ISS) par les Emirats arabes unis a déclaré, mercredi 25 janvier, qu'il n'est pas tenu, lors de sa prochaine mission dans l'espace, de jeûner pendant le mois du Ramadan 1444/2023, qui aura lieu en mars. « Mon cas de figure est celui d'un voyageur et ce dernier peut interrompre son jeûne », a-t-il indiqué à l'occasion d'une conférence de presse au Centre spatial Johnson de Houston. Le voyage fait effectivement partie des raisons que peuvent invoquer un musulman pour être exempté de faire le jeûne du Ramadan, un des cinq piliers de l'islam. Celui-ci sera néanmoins tenu de rattrapper et/ou de compenser les jours manqués selon ses moyens, qu'ils soient physiques ou matériels. Rappelant que les raisons de santé sont aussi suffisantes pour ne pas accomplir le jeûne, l'astronaute a affirmé : « A…

Par Lina Farelli

Profanations du Coran : Al-Azhar appelle au boycott des produits de Suède et des Pays-Bas

Les profanations du Coran opérées en Suède et aux Pays-Bas par des militants d’extrême droite ont choqué le monde musulman et n’ont pas laissé Al-Azhar indifférent. La prestigieuse institution religieuse du monde sunnite a appelé, mercredi 25 janvier, les peuples arabes et musulmans à boycotter les produits néerlandais et suédois, une « réaction appropriée contre les gouvernements de ces deux pays, qui ont offensé les musulmans 1,5 milliard de musulmans ». Al-Azhar a exhorté le monde musulman à « adopter une position ferme et unifiée en faveur de notre Noble Coran, le livre sacré des musulmans » en souscrivant au boycott. Les musulmans, y compris les jeunes, « doivent savoir que toute réticence à participer au boycott est un manquement à soutenir la religion choisie pour eux par Allah », lit-on dans leur communiqué. Ces gouvernements, estiment l’institution, « ont versé dans l'excès » en laissant des i[« crimes méprisables et barbares » se faire…

Par Lina Farelli

Les profanations du Coran par des extrémistes islamophobes en Europe dénoncées en France

Après la Grande Mosquée de Paris, le Conseil français du culte musulman (CFCM) dont les fédérations toujours actives en son sein refusent la dissolution de la structure a dénoncé « avec force », mercredi 25 janvier, « les actions de certains extrémistes en Europe à l’encontre du Coran », en référence aux profanations récentes du livre sacré des musulmans constatées en Suède et aux Pays-Bas. « Ces extrémistes qui veulent faire de l’islam le bouc émissaire de tous les maux de nos sociétés, ont pour seul objectif d’offenser les sentiments des musulmans et de les désigner à la vindicte, indique le CFCM. Pour ceux qui aspirent à un monde plus humain et plus fraternel, ces actions hostiles ne sont et ne seront jamais des expressions respectables ou acceptables. » « Face à ces nouvelles provocations, tout en les dénonçant, les musulmans de France doivent avoir confiance aux valeurs qui animent l’immense majorité de nos concitoyens et aux principes qui…

Par Lina Farelli

Pays-Bas : un exemplaire du Coran profané à La Haye, l'islamophobie au grand jour

Après l’autodafé du Coran organisé par un militant d’extrême droite à Stockholm, en Suède, un responsable néerlandais du mouvement islamophobe Pegida a profané, dimanche 22 janvier, le livre sacré des musulmans à La Haye, aux Pays-Bas, a-t-on appris cette semaine après la diffusion d'une vidéo de l'action sur le Web. Selon la télévision publique NOS, la police locale a empêché Edwin Wagensveld de brûler l’exemplaire du Coran. Il l'avait tout de même, au préalable, déchiré et piétiné. Il avait reçu l'autorisation des autorités locales de le faire, à condition qu'il ne mette pas le feu au livre sacré. L’action, qui s’est déroulé près de la chambre basse du Parlement néerlandais, a néanmoins provoqué la colère de pays musulmans, à commencer par la Turquie. L’ambassadeur des Pays-Bas en Turquie a ainsi été convoqué, mardi 24 janvier, par le ministre turc des Affaires étrangères. Celui-ci, qui a exprimé « avec force » sa condamnation…

Par Saphirnews

Suède : brûler le Coran, un acte de « malveillance gratuite » contre les musulmans

Quelques jours après qu’un extrémiste islamophobe a brûlé un exemplaire du Coran à Stockholm, en Suède, la Grande Mosquée de Paris a condamné « avec force » l’autodafé organisé près de l’ambassade de Turquie. « Le Coran est le livre sacré des musulmans. Si nous faisons nôtre la liberté de conscience et d'expression, aussi protégée par la Suède, nous considérons que l'autodafé du Saint Coran relève d'une malveillance gratuite ayant pour unique but d'inciter à la haine contre les musulmans en Europe », fait savoir, lundi 23 janvier, l’institution religieuse, qui demande aux autorités suédoises d’agir contre « ce type d’acte qui, malheureusement, se reproduit » à travers la Suède. « Nous ne pouvons nous résoudre à banaliser les actes d'intolérance et de haine de l'Autre, qui ne cessent d'augmenter à notre époque et face auxquels les démocraties européennes doivent être résolument unies », indique la GMP, qui appelle néanmoins au…

Par Lionel Lemonier

Un groupe d'échanges racistes entre étudiants entache le prestige d'une école d’élite à Lille

Le groupe WhatsApp s’appelait « CentRacisme » et rassemblait une trentaine d’étudiants de première année à l’Ecole centrale de Lille. Un mauvais coup pour l’image de cette école d’ingénieurs prestigieuse, doublé d'un phénomène inquiétant par son ampleur. Ce sont 10 % de la dernière promotion de 300 élèves qui se délectaient d’échanges qui, sous couvert d’humour, tenaient des propos susceptibles de constituer une incitation à la haine raciale et à la discrimination. Cette infraction à la loi est punie d’une amende de 1 500 euros maximum. À condition que la justice considère que le groupe constituait une discussion privée, ce qui limite l’ampleur de l’infraction à la loi. La direction explique avoir été alertée par des étudiants avant les congés de fin d’année et avoir effectué un signalement au procureur de la République le 22 décembre 2022. Une procédure disciplinaire a également été lancée à l’encontre des étudiants…

Par Lina Farelli

La menace terroriste de l’extrême droite en France s’aggrave et inquiète (vidéo)

Après une instruction qui aura duré quatre ans, le procès des Barjols s'est ouvert mardi 17 janvier. Treize des militants de ce groupuscule d’ultradroite sont poursuivis pour association de malfaiteurs terroriste. La milice armée avait envisagé plusieurs attentats contre des mosquées, des synagogues, des camps de migrants. Elle avait aussi souhaité s’en prendre au président Emmanuel Macron et à d’autres personnalités politiques. Autant de projets qui ont été déjoués en 2018 par les autorités, qui s’inquiètent ces dernières années d’une menace terroriste grandissante de l’ultradroite en France.

Par Lina Farelli (avec AFP)

La mairie de Nice épinglée par la justice pour le prêt gracieux d'une salle aux musulmans pour l'Aïd

La municipalité de Nice a été épinglée par la cour administrative d’appel de Marseille pour avoir mis à disposition à titre gracieux le théâtre Lino-Ventura à l’Union des musulmans des Alpes-Maritimes (UMAM). Celle-ci y avait organisé, le 15 juin 2018, l’Aïd el-Fitr, la fête marquant la fin du Ramadan. La justice a estimé, dans un arrêt rendu en décembre 2022 et annulant l’arrêté municipal signé à l’époque pour autoriser ce prêt, que l’assciation aurait dû être « regardée » comme « une association cultuelle ». En conséquence, elle ne pouvait recevoir de subvention publique, sous quelque forme que ce soit, en vertu de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat de 1905. Philippe Vardon, membre de la direction nationale de Reconquête ! d’Eric Zemmour, et président du principal groupe d’opposition municipale, est à l’origine de cette procédure. « C’est la deuxième fois, après le jugement en 2013 pour le loyer sous-évalué…