UneNewsSociétéPolitiqueReligionsEconomieMédias
Par Benjamin Andria, le 21/03/2019

Grande-Bretagne : cinq mosquées de Birmingham vandalisées en une nuit

Plusieurs associations britanniques s'inquiètent d'une montée des actes islamophobes depuis le double attentat survenu à Christchurch le 15 mars. Ce sont dernièrement cinq mosquées de Birmingham qui ont été la cible d’actes de vandalisme dans la nuit du mercredi 20 au jeudi 21 mars. La police a reçu un premier signalement vers 2h30, d’un homme brisant à l’aide d’une masse les fenêtres de la mosquée de Bichfield Road, au nord de la ville, rapporte l’AFP. Après un autre signalement moins d’une heure plus tard pour des faits similaires visant une autre mosquée, la police des West Midlands a renforcé ses patrouilles à proximité des lieux de culte de la ville, et découvert deux autres mosquées vandalisées. Plus tard dans la matinée, une cinquième mosquée a également été visée. La police a ouvert une enquête conjointement avec les officiers d’une unité antiterroriste pour retrouver les suspects et déterminer les motivations de ces attaques,…

Par Benjamin Andria, le 21/03/2019

Autriche : le vice-chancelier visé par une plainte pour incitation à la haine des musulmans

La principale fédération musulmane d’Autriche, IGGÖ, qui rassemble plus de 250 associations, a annoncé, mercredi 20 mars, avoir déposé plainte contre le vice-chancelier et leader du parti d’extrême droite FPÖ Heinz-Christian Strache pour « incitation à la haine ». « Après les attaques terroristes en Nouvelle-Zélande, nous, la communauté musulmane, avons déclaré : ça suffit », a signifié la fédération, cité par l'AFP. En cause, deux déclarations de ce dirigeant en date du 14 mars, lors de la présentation d’un pamphlet anti-islam de l’Allemand Thilo Sarrazin. Le vice-chancelier aurait affirmé que, dans « 150 et plus » jardins d’enfants autrichiens contrôlés par des associations musulmanes à Vienne, « les enfants sont éduqués à travers des sermons haineux à devenir des martyrs ». Heinz-Christian Strache, nommé vice-chancelier après que le parti a conclu en 2017 un accord de coalition gouvernementale, aurait également établi un lien entre…

Par Lina Farelli, le 20/03/2019

Des plaintes contre Brigitte Bardot après ses insultes envers les Réunionnais

Brigitte Bardot a déjà été condamnée cinq fois pour incitation à la haine raciale et risque de l'être à nouveau après sa lettre ouverte adressée au préfet de La Réunion, dans laquelle elle accuse les habitants de l'île de « sauvages » et de « barbares ». L'ancienne actrice y a décrit La Réunion comme « une île démoniaque » où « une population dégénérée encore imprégnée de coutumes ancestrales, des traditions barbares » évolue. « Les autochtones ont gardé leurs gênes de sauvages », a-t-elle affirmé tout en évoquant « des réminiscences de cannibalisme des siècles passés ». Elle dénonce également le traitement des chats et des chiens dans l’île ainsi que « les fêtes indiennes Tamoul avec décapitations de chèvres et boucs en offrande à leurs dieux et dont les abats jetés à la mer attirent les requins ». Pour le préfet de La Réunion, Amaury de Saint-Quentin, « cette lettre comporte des termes injurieux et racistes à l’égard…

Par Lina Farelli, le 20/03/2019

Attentats de Christchurch : Erdogan s’attire les foudres de la Nouvelle-Zélande et de l'Australie

Les paroles prononcées par le président turc Recep Tayyip Erdogan dans la foulée des attentats de Christchurch passent comme une pilule amère que ni l’Australie ni la Nouvelle-Zélande ne souhaitent avaler. En marge d'un meeting politique, lundi 18 mars, au cours duquel il est intervenu en vue des prochaines élections municipales en Turquie, Recep Tayyip Erdogan a affirmé que ces attaques visaient en fait son pays. « Ce n’est pas un acte isolé, c’est quelque chose d’organisé », a déclaré le président turc, qui n'hésite pas à instrumentaliser la tragédie de Christchurch à des fins électorales. Voulant obtenir à tout prix les voix des nationalistes religieux, il s'est ainsi permis, lors de plusieurs réunions publiques, de diffuser des séquences de la vidéo filmée en direct par le terroriste, alors que les géants d’Internet travaillent pour arrêter sa diffusion. « Ils sont en train de nous tester avec le message qu’ils nous envoient depuis la…

Par Benjamin Andria, le 20/03/2019

Nouvelle-Zélande : l’appel à la prière de vendredi sera diffusé à la télévision nationale

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a annoncé que l’appel à la prière musulmane (adhan) sera diffusé, vendredi 22 mars, à la télévision nationale et que le pays observera deux minutes de silence en hommage aux victimes des attentats de Christchurch. « Il y a ce désir de montrer notre soutien envers la communauté musulmane dans la mesure où ils vont retourner aux mosquées ce vendredi », a-t-elle indiqué. Cela fera exactement une semaine qu’un suprématiste blanc a ôté la vie à 50 fidèles musulmans, dont le plus jeune était un petit garçon de trois ans, né en Nouvelle-Zélande de parents réfugiés somaliens. Les mosquées sont appelées par plusieurs organisations musulmanes néo-zélandaises et australiennes à dédier le sermon du vendredi aux victimes de la mosquée de Christchurch. En ce mercredi 20 mars, six des 50 victimes ont été enterrées. Khaled et Hamza Mustafa, père et fils ayant fui la guerre en Syrie, ont été les premières…

Par Lina Farelli, le 20/03/2019

A Prague, un appel aux musulmans à s'armer pour se protéger divise

Une organisation representative des musulmans de Prague appelée MOP a protesté, mardi 19 mars, contre l’appel de Leonid Kushnarenko, un avocat d’origine ukrainienne récemment élu à leur tête, les exhortant à « s’armer pour protéger leur santé et leurs biens ». En réponse aux récentes attaques terroristes de Christchurch qui ont coûté la vie à 50 fidèles musulmans, et inquiet du contexte politique en République tchèque, Leonid Kushnarenko a diffusé une vidéo, dimanche 17 mars, appelant les membres de la communauté musulmane, « en particulier les hommes, tous ceux qui veulent, » à « s’armer pour protéger leur santé et leurs biens ». « Contactez-moi et je vous aiderai », a promis cet avocat, président d'une organisation représentative des musulmans de Prague. Milos Zeman a été réélu à la présidence de la République Tchèque en janvier 2018 en s'appuyant notamment sur une rhétorique antimusulmane. Celle-ci a d'ailleurs permis, en…

Par Hanan Ben Rhouma, le 19/03/2019

Nouvelle-Zélande : Jacinda Ardern promet de ne jamais prononcer le nom du terroriste de Christchurch (vidéo)

Devant le Parlement néo-zélandais réuni en session spéciale mardi 19 mars à Wellington, la Première ministre Jacinda Ardern a déclaré qu’elle ne prononcera jamais le nom de l’auteur des attaques terroristes islamophobes de Christchurch. « C’est un terroriste. C'est un criminel. C’est un extrémiste. Mais quand je parlerai, il sera sans nom », a-t-elle soutenu devant les parlementaires. « Par cet acte terroriste, il recherchait beaucoup de choses, mais l’une d’elles était la notoriété », a déclaré la cheffe du gouvernement pour justifier son choix de ne pas contribuer à asseoir la « notoriété » du tireur. Devant les parlementaires, Jacinda Ardern, qui souhaite un durcissement de la législation sur les armes, a aussi promis que le criminel des deux mosquées de Christchurch « fera face à la loi dans toute sa rigueur ». Actuellement inculpé pour meurtre, il devra répondre d’autres chefs d’inculpation, car la justice entend clarifier la manière…

Par Hanan Ben Rhouma, le 19/03/2019

Saint-Denis : la présence de Tariq Ramadan à une conférence sur les violences faites aux femmes indigne

La surprise comme le malaise fut générale, tant du côté des organisateurs que du public venu assister à la réunion publique, organisée lundi 18 mars par la mairie de Saint-Denis, autour de la thématique « Lutter contre les violences envers les femmes au quotidien ». L'objet du malaise à la source d’une colère : la présence inopinée de Tariq Ramadan, venu en spectateur écouter les échanges. Sauf qu’il n’est pas un auditeur comme les autres, au regard des affaires dans lesquelles il est impliqué : l’intellectuel suisse est mis en examen pour viols depuis février 2018. Libre depuis novembre 2018, l'homme, qui clame son innocence, est sous contrôle judiciaire. S’il a, certes, la présomption d’innocence de son côté, sa présence a été vécue par les organisateurs et les personnes venues assister au débat présents comme une provocation, d’autant qu’il a refusé de s’en aller malgré les demandes insistantes des organisateurs. Sa présence a…

Par Benjamin Andria, le 19/03/2019

Le Mozambique face à un désastre humanitaire après le passage d'un cyclone

Le cyclone Idai qui s’est formé le 16 mars a sûrement frappé l'Afrique australe, et particulièrement le Mozambique puis le Zimbabwe. Pour l’heure, le nombre de décès recensés dans les deux pays est officiellement établi à 182 morts, mais le bilan devrait s’alourdir très vite compte tenu des ravages observés dans les régions les plus touchées et du nombre élevé de personnes disparues. « Pour le moment, nous avons officiellement 84 morts (au Mozambique, ndlr). Mais quand on a survolé la zone tôt ce matin (lundi 18 mars, ndlr) pour comprendre ce qui se passe, tout laisse à penser que le bilan pourrait dépasser les 1 000 morts », a expliqué le président mozambicain, Filipe Nuysi, lors d’une intervention télévisée à Maputo, la capitale du pays. Il a appelé les habitants vivant à proximité des barrages à rejoindre des endroits en hauteur pour sauver leurs vies. « Plus de 100 000 personnes ont besoin d’aide alimentaire. Les eaux des rivières Pungue…

Par Lina Farelli, le 18/03/2019

Attentats de Christchurch : le gouvernement prendra en charge les frais d’obsèques des victimes

La Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, a annoncé, dimanche 17 mars, que le gouvernement prendra en charge le coût des obsèques des familles des victimes du double attentat survenu à Christchurch, à travers le programme Accident Compensation Corporation (ACC), que la victime soit néo-zélandaise ou non. Chaque famille est éligible à une allocation funéraire d’environ 10 000 dollars, a-t-elle fait savoir.* A Christchurch, les préparatifs pour les obsèques des victimes qui ont succombé aux massacres commencent déjà. Jacinda Ardern a annoncé que son gouvernement recrutait davantage de personnel sur le terrain pour faciliter les procédures. Selon Jonathan Curr, haut-commissaire de la Nouvelle-Zélande aux Fidji, les équipes travaillent actuellement jour et nuit pour accélérer le processus d’identification officielle des dépouilles afin qu’elles puissent être remises à leurs familles dans les plus brefs délais. D’ici au mercredi 20 mars,…

Par Lina Farelli, le 18/03/2019

Grèce : au lendemain des attentats de Christchurch, une manifestation contre l’islamophobie à Athènes

Un millier de manifestants ont répondu, samedi 16 mars, à l’appel des ONG qui luttent contre « le fascisme et le racisme » à Athènes. L'initiative est organisée depuis plusieurs semaines mais cette manifestation s'est tenue au lendemain du double attentat contre deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, et qui a fait 50 victimes. « Non à l’islamophobie », pouvait-on lire sur une énorme banderole derrière laquelle s’alignait les quelque 700 manifestants réunis sur la place Omonia, dans le centre-ville d’Athènes, rapporte l'AFP. Près de 300 personnes environ se sont également réunis en parallèle dans un quartier multiethnique de la capitale grecque. Les deux cortèges se sont ensuite dirigés vers les locaux de l’ambassade de l’Union européenne en Grèce, sur place Syntagma, à quelques pas du Parlement. Depuis la crise migratoire de 2015, plus de 70 000 migrants vivent aujourd’hui en Grèce, dont plus de 10 000 sont bloquées dans des camps…

Par Benjamin Andria, le 18/03/2019

Sans Abdul Aziz, le bilan des massacres dans les mosquées de Christchurch aurait été plus lourd

Il est des héros qui meurent, d'autres qui survivent. C'est le cas d'Abdul Aziz, un réfugié afghan âgé de 48 ans et détenteur de la nationalité australienne. Il est celui qui a poussé Brenton Tarrant, auteur des attentats contre les mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, à prendre la fuite. Sans son intervention, le tireur aurait certainement fait plus de victimes dans la mosquée de Linwood. Se refusant le qualificatif « héros », il s'est confié, dimanche 17 mars, auprès de la presse néo-zélandaise sur le déroulé des évènements éprouvants de ce vendredi noir. Comme de nombreux autres fidèles réunis dans la mosquée de Linwood, Abdul Aziz et ses quatre fils étaient venus accomplir la prière du vendredi quand des tirs ont commencé à éclater à l’extérieur du lieu de culte. « Vous n’avez pas beaucoup de temps pour réfléchir, vous agissez, c’est tout », se livre-t-il à l’AFP. Alerté par les coups de feu, il s’empare de la seule «…

Par Lina Farelli, le 18/03/2019

Plus de 1,5 millions de vidéos des attentats de Christchurch retirées de Facebook

Vivement critiqué par la Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern qui réclamait des explications de la part des responsables des réseaux sociaux, Facebook a annoncé avoir supprimé de sa plateforme une énorme quantité de vidéos des massacres de Christchurch, diffusée en direct par le terroriste Brenton Tarrant. Sur la vidéo originale longue de 17 minutes que Saphirnews a naturellement refusé de diffuser, le criminel tirait à bout portant sur des fidèles tentant d'échapper à ses balles. Une vidéo qui avait été partagée massivement sur les réseaux sociaux. « Au cours des 24 premières heures, nous avons retiré dans le monde 1,5 million de vidéos de l’attaque, dont plus de 1,2 million bloquées lors de leur téléchargement », a déclaré Facebook. De son côté, Mia Garlick, une responsable de Facebook en Nouvelle-Zélande, a reconnu « travailler 24 heures sur 24 pour retirer les contenus en infraction ». Pourtant, ni la Première ministre…

Par Lina Farelli, le 18/03/2019

Attentats de Christchurch : des plaintes annoncées contre une élue après un tweet islamophobe

Quelques heures à peine après le double attentat islamophobe de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, une conseillère régionale de Bretagne, Catherine Blein, a provoqué un tollé après un statut posté sur Twitter où elle écrit, sans gêne, le même jour de l’attentat vendredi 15 mars : « Tuerie en (Nouvelle-Zélande) : œil pour œil. » Le tweet de l'élue ex-Front national, suspendue par le parti en 2017, a depuis été supprimé par Twitter, après le signalement des internautes choqués sur la Plateforme d’harmonisation, d’analyse, de recoupement et d’orientation des signalements (PHAROS), selon les explications de la police. Indigné par de tels propos, le président du conseil régional de Bretagne, Loïg Chesnais-Girard, a fait savoir, samedi 16 mars, qu’il portera l’affaire devant les tribunaux. Il a dénoncé un « manque total d’humanité » de la part de cette élue qui, selon lui, « abime la Bretagne et le conseil régional ». Ne disposant «…

Par Benjamin Andria, le 17/03/2019

Attentats à Christchurch : pour le mari d'une victime morte en héroïne, « la meilleure chose, c’est le pardon »

Le bilan du double attentat perpétré dans deux mosquées à Christchurch fait état d'au moins 50 morts. Parmi les victimes, figure Husna Ahmad. Comme Daoud Nabi et tant d'autres, cette femme de 44 ans est dépeinte en héroïne selon des témoignages de fidèles rapportés au mari, Farid Ahmad. Dans un premier temps, elle a aidé des fidèles, notamment des femmes et des enfants, à s’échapper de la mosquée. « Ensuite, elle est revenue pour s’enquérir de mon sort, parce que je suis en chaise roulante, et alors qu’elle s’approchait de la porte, elle a été tuée. Elle était occupée à sauver des vies, sans se préoccuper d’elle-même », a raconté le veuf de 59 ans à la presse, deux jours après la tragédie. « L’homme tirait sur la même personne deux ou trois fois, cela nous a probablement permis de nous en sortir… même les morts, il leur tirait encore dessus », a indiqué Farid Ahmad, qui dit avoir appris la mort de son épouse en voyant sa photographie…

Par Lina Farelli, le 16/03/2019

Hommages en nombre pour Daoud Nabi, une victime des attentats de Christchurch mort en héros

C’est d’un « Hello, brother » (« Bonjour, frère ») que Daoud Nabi a accueilli Brenton Darrant, le terroriste à l’origine d’un carnage dans deux mosquées de Christchurch perpétré vendredi 15 mars. La mort de cet Afghan de 71 ans, répertorié comme la première des 50 victimes du double attentat, est très rapidement devenu un symbole des conséquences mortifères qu’engendre la haine des musulmans. Daoud Nabi est également présenté comme un héros : selon les premiers témoignages que rapportent des médias, il est allé aux devants du terroriste afin de protéger un autre fidèle de la mosquée Al-Noor avant d'être immédiatement tué. Ce grand-père, ingénieur de profession, a débarqué en Nouvelle-Zélande avec sa famille dans les années 1980. Il s'est évertué à aider les réfugiés venant s'installer à Christchurch, la deuxième ville la plus importante de Nouvelle-Zélande. Paix à son âme et aux âmes de toutes les autres victimes. Lire aussi :…

Par Hanan Ben Rhouma, le 16/03/2019

Attentats à Christchurch : des manifs en hommage aux victimes organisées en France

Plusieurs organisations et associations, musulmanes ou non, ont organisé ou annoncé des manifestations en hommage aux victimes des attentats de Christchurch, en Nouvelle-Zélande. Un premier rassemblement s'est ainsi tenu, vendredi 15 mars au soir, devant la Grande Mosquée de Paris à l'appel de SOS Racisme. « Cet attentat n’est pas un fait divers. Il s’agit d’un acte terroriste mûrement réfléchi et élaboré par son auteur : un militant d'extrême-droite », a plaidé l'association,qui a pu réunir quelques dizaines de personnes « Nous sommes révulsés par cet acte terroriste qui doit amener chacun à réfléchir sur les hystéries antimusulmanes qui se déclenchent régulièrement et sous lesquelles agit fréquemment un bon vieux racisme anti-arabe. Se livrer à ces opérations – dont la plus récente dans notre pays fut la stupéfiante polémique autour de Décathlon – c’est participer à une chaîne qui ne peut mener qu’aux divisions, à la violence et aux

Par Lina Farelli, le 16/03/2019

Attentats à Christchurch : vers un durcissement de la législation sur les armes à feu

Mise à jour jeudi 21 mars Après les attentats islamophobes à Christchurch, les pires de l'histoire de la Nouvelle-Zélande, la Première ministre Jacinda Ardern a promis un durcissement de la législation sur les armes à feu dans le pays. « Je peux vous dire une chose maintenant : nos lois sur les armes vont changer », a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse samedi 16 mars. En Nouvelle-Zélande, réputée pour avoir un taux de criminalité très bas, le port des armes est plus réglementé qu'aux Etats-Unis mais il n'existe pas de registre national recensant les armes en circulation. Par ailleurs, rapporte l'AFP, il suffit d'avoir plus de 16 ans pour demander un permis de port d'arme standard après des séances d'instruction en matière de sécurité. Ils peuvent alors acheter un fusil et l'utiliser sans contrôle. Le choc provoqué par les attentats est tel pour les Néo-Zélandais que le gouvernement n'entend pas rester sans réponse devant la situation. Selon les…

Par Benjamin Andria, le 16/03/2019

Mobilisations populaires sans précédent en Algérie, Bouteflika sous pression

Au non au cinquième mandat, c'est un non au quatrième mandat prolongé annoncé par Abdelaziz Bouteflika autour duquel se sont ralliés, vendredi 15 mars, des centaines de milliers de personnes en Algérie. Le décompte des manifestants est impossible dans le pays mais il ne fait aucun doute que les mobilisations populaires visant à instaurer un nouveau régime en Algérie ne faiblissent pas. Depuis un mois, les Algériens maintiennent ainsi la pression contre le pouvoir, que les promesses d'un gouvernement ouvert et jeune faisant suite la nomination, cette semaine, de Noureddine Bedoui au poste de Premier ministre n'ont pas convaincu. Ils exigent notamment la tenue d'élections présidentielles. Ces dernières, prévues initialement le 18 avril, ont été annulées par décret paru jeudi 14 mars. Lire aussi : Algérie : Abdelaziz Bouteflika renonce au cinquième mandat

Par Benjamin Andria, le 15/03/2019

Nouvelle-Zélande : des cagnottes pour aider les victimes des attentats de Christchurch

Quelques heures après les attentats visant deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, les témoignages de solidarité affluent à l’égard des victimes. En soutien aux dizaines de familles endeuillées par les attaques, une cagnotte en ligne a été mise en place, vendredi 15 mars, par l'organisation caritative néo-zélandaise Victim Support. A l’heure où ces lignes sont écrites, plus de 500 000 dollars néo-zélandais (plus de 300 000 euros) ont été collectés via cette organisation, avec l'aide de plus de 7 800 donateurs.* Plusieurs organisations musulmanes ont également lancé une seconde cagnotte via la plateforme de crowdfunding LaunchGood. Celle-ci a d'ores et déjà collecté plus de 360 000 dollars néo-zélandais (plus de 215 000 euros). Mise à jour vendredi 15 mars : Les juifs de Pittsburgh, visés par un attentat contre la synagogue Tree of Life en octobre 2018, restent marqués du soutien, moral et financier, des musulmans. Après les attentats de…

Par Benjamin Andria, le 15/03/2019

Suisse : le projet d’interdiction du recrutement d’aumôniers musulmans dans l'armée rejeté

Interdire le recrutement d’aumôniers musulmans dans le rang de l’armée suisse, telle fut la proposition de Jean-Luc Addor, député du parti de droite xénophobe Union démocratique du centre (UDC). Les députés ont rejeté cette initiative, mercredi 13 mars, à 102 voix contre 67 et 9 absentions. Par cette décision, le Conseil national, la chambre basse de l'Assemblée fédérale suisse, s’accorde avec une résolution adoptée en 2018 par le Conseil fédéral d’autoriser les aumôniers musulmans dans l’armée dans la mesure où ils remplissent les critères exigés pour un tel poste. Le conseiller national, fidèle à la ligne xénophobe et islamophobe du parti, a prétexté les « racines chrétiennes » de la Suisse et de supposés risques de prosélytisme « islamiste » au sein de l’armée pour fonder son initiative. Il a également remis en cause l’intégrité d’un aumônier musulman qui, selon lui, est « adepte d’une religion sans Église ni clergé ». …