Par Sabah Babelmin

Loubna : « Même après un cancer, mon mari fume encore »

Je m’appelle Loubna, j’ai 23 ans et je suis convertie depuis trois ans et en couple avec mon mari depuis presque quatre ans. Nous nous aimons plus que tout et tout se passe très bien dans notre vie, Dieu merci. Seulement mon mari a un défaut qui est plus fort que lui : il fume. Quand je l’ai connu, il fumait des joints et la cigarette. Au début, comme je ne connaissais pas l’islam et que je n’étais pas croyante, je n’y prêtais pas plus attention que ça, puis quand je me suis convertie cela me gênait beaucoup et a été la cause de nombreuses disputes. J’allais le chercher à des heures tardives chez ses copains pour le sortir de là, etc. Je ne compte plus les fois où je l’ai sermonné à ne plus avoir la force de parler. Il s’est progressivement calmé et a arrêté de fumer du cannabis car je lui ai dit qu’il était hors de question que je fasse ma vie avec un homme qui fume ça. Il m’a dit avoir arrêté la cigarette. Puis quelques mois après je…

Par Sabah Babelmin

Rosa : « Mon mari n’éjacule jamais »

Salam, Je me suis mariée très tard, à plus de 30 ans, et sans trop connaitre mon mari. On s'entendait bien et l'âge avançant j'ai pris peur et j'ai accepté le mariage. Il a eu des enfants d'une précédente union et sait que je rêve également d'en avoir. Nous en avions parlé avant le mariage. Nous sommes mariés depuis un an maintenant. J'ai découvert que mon mari n'éjacule jamais : ça a dû arriver trois fois en un an. Les rapports sont fastidieux et je désespère de tomber enceinte. J'ai tenté d'échanger avec lui pour comprendre et j'ai appris que le problème existait déjà avec son ex-femme et qu'ils ont dû voir un spécialiste. Jamais je n'aurais imaginé cela avant notre mariage puisqu'il a des enfants, il m'accuse de ne pas savoir m'y prendre, me fait croire qu'on ira chez le spécialiste mais trouve toujours une excuse. Le stress a tellement augmenté qu'à présent je n'ai même plus mes règles. Le médecin, après les examens, me dit de me mettre en…

Par Lalla Chams En Nour

Hella : « Pour lui, c’est moi qui l’ai trahi »

Mariés depuis bientôt 4 ans religieusement, mon mari et moi ne vivons pas ensemble. Lui vit en Belgique : il est chômeur, il ne peut pas perdre ses droits, donc il lui est difficile de s'installer ailleurs. Il est divorcé et a trois enfants. Moi, maman de quatre enfants, veuve, vivant en France. Il me reste deux enfants à charge qui sont encore lycéens, bien qu'ils soient tous les deux majeurs depuis peu. Depuis le début, mon mari a toujours gardé des relations très intimes avec son ex-femme. J'en ai déduit qu'il sont divorcés civilement mais pas religieusement. Au début de notre relation, il ne trouvait pas le besoin de m'avoir à ses côtés H24. L'année dernière, nous avons trouvé un appartement en Belgique et nous avions prévu de nous y installer tout tranquillement. Mes enfants étaient tous les deux internes et nous avions déjà pensé aux weekends ensemble. Les transports, les vacances... bref, tout allait relativement bien. À cette époque, mon mari avait…

Par Lalla Chams En Nour

François : « Comment concilier homosexualité et islam ? »

Je souhaite partager avec vous mon désarroi. Je suis musulman depuis plusieurs années. Avant de devenir musulman, j’étais athée. Je faisais beaucoup la fête (alcool, drogue...) et avais des relations homosexuelles. À un moment, j’ai remis ma vie en question, un sentiment de malaise s’est emparé de moi et, en même temps, l’émergence d’aspirations spirituelles au plus profond de mon être. J’ai fini par me dire que Dieu existe ! Et après la lecture de textes bibliques, je me suis penché sur le Coran. Pour moi, ce fut une formidable découverte et expérience spirituelle. J’ai décidé alors de devenir musulman. J’ai tout naturellement laissé de côté ma vie d’avant. J’ai par la suite rencontré des musulmans qui sont devenus des amis et j'ai poursuivi ma route. J’ai alors essayé de trouver l’âme sœur pour me marier et fonder une famille. Mais j’ai, hélas, échoué jusqu’à aujourd’hui ! Honnêtement, j’ai beaucoup de mal à être…

Par Sabah Babelmin

Raya : « Ma grande sœur est pratiquante, mais son mari ne l’est pas »

Ma grande sœur est avec quelqu’un depuis huit ans mais ça fait un an qu’elle est rentrée dans la religion et lui ne veut pas en entendre parler. Ils ont eu plusieurs enfants avant la conversion de ma sœur et à chaque fois que ma sœur essaie d’éduquer ses enfants dans la religion, son mari se moque d’elle. Sur chaque aspect de la religion, il se moque d’elle. Elle ne sait plus quoi faire car cela engendre des disputes. Elle veut porter le jilbeb (jusqu’à présent, il a accepté à contre-cœur le hijab) mais elle appréhende, cependant elle est déterminée à le porter. Personnellement, je suis rentrée dans la religion, al hamdoulillah, il y a longtemps. Jusqu’à présent, je lui dis de patienter et de faire des douas (invocations à Dieu) mais elle commence à fatiguer du comportement de son mari. Que pourrais-je lui conseiller ?

Par Lalla Chams En Nour

Maïssa : « Mon mari me manipule et me rend la vie impossible »

J’en suis arrivée à un point où tout est devenu confus et j’ai mal. Je suis l’aînée d’une fratrie de quatre. Pour ma mère, je devais être un exemple pour mes frères et ma sœur. Au final, la fautive, c’était toujours moi. Les années passèrent, rien n’était bien pour ma mère, même si j’étais une bonne élève. À mon entrée en seconde, ce fut la descente aux enfers. Ma mère n’avait plus confiance en moi. À la moindre dispute, elle me traitait de pute, de tous les noms, car une fois j’avais mis du mascara. Les conflits continuèrent et elle allait jusqu’à jurer devant Dieu que si elle ne l’avait pas voulu je n’aurais eu ni mon baccalauréat ni mon permis de conduire. J’avais vraiment perdu confiance en moi. J’aurais voulu mourir de ses propos qui me transperçaient le cœur. Il faut savoir que, malgré tout cela, ma mère était primordiale dans ma vie, je l’emmenais partout où elle souhaitait, je n’étais pas le genre de fille à…

Par Sabah Babelmin

Karima : « Je ne suis pas satisfaite sexuellement avec mon mari »

Je me suis mariée il y a maintenant six ans. Physiquement, mon mari me plait. Mais je ne le supporte plus depuis un moment. Il est gentil et a un bon fond, il est musulman pratiquant. Mais sexuellement il n’y a pas de magie entre nous. Au début, je pouvais avoir une sexualité épanouissante avec lui, à force de concentration et de volonté, mais maintenant je me sens tellement frustrée ; j’ai pris du poids suite à mes deux grossesses et je ne prends plus soin de moi, j’ai des accès boulimiques pour m’apaiser et consomme beaucoup de sucre. Cela fait plus d’un an que je n’ai pas eu d’orgasme avec mon mari, je pratique la masturbation et un sex toy pour assouvir mes besoins naturels sexuels. J’ai eu des relations avec d’autres hommes mais c’est mon mari qui m’a fait découvrir la sexualité et qui m’a donné mon premier orgasme. Aujourd’hui, je ne le supporte plus, il a le droit de disposer de mon corps une fois par semaine mais, à chaque fois, il…

Par Sabah Babelmin

Zakia : « Je suis à bout : je me suis occupée de ma mère pendant 20 ans, elle va être mise sous tutelle »

Nous sommes une famille de quatre enfants ayant une mère âgée de 65 ans qui n’a plus ses capacités mentales. Elle a une agitation continuelle et une arythmie cardiaque. Son état s’est dégradé à la suite d’un (accident circulaire cérébral) AVC. Aujourd’hui, elle est hospitalisée dans un hôpital psychiatrique, le médecin a fait une demande de tutelle au juge. Un mandataire judiciaire gère en attendant la décision du juge des tutelles qui va sûrement désigner un tuteur hors famille, vu que les enfants sont en conflit permanent. J’ai plusieurs enfants, dont un qui est trisomique. Il a eu plusieurs opérations du cœur et est lui aussi très agité. Je me suis occupée de ma mère pendant 20 ans, elle a des troubles psychiatriques, ce qui était très dur pour nous. Aujourd’hui, je suis en dépression, cela me fait trop mal au cœur de la voir dans cet état. Le mandataire nous a écrit pour nous dire que ma mère n’est plus en capacité de rentrer à…

Par Mylène Berteaux

Comment et où apprendre à coder gratuitement ?

Devenir le prochain Steve Jobs, le rêve… Oui, mais comment ? Difficile de se projeter quand on n’a pas un sou en poche. Pas de panique, il existe de multiples solutions on et off line pour devenir un-e pro de la programmation pour zéro euro. Steve Jobs, le fondateur d’Apple, l’assurait déjà dans les années 1990 : « Chacun devrait savoir programmer un ordinateur, car cela apprend à réfléchir. » Créer son site, acquérir de nouvelles compétences pour trouver un travail ou devenir son propre patron, les opportunités qu’offre le Web sont phénoménales. La Commission européenne estime à 50 000 le nombre de postes disponibles chaque année dans ce secteur, en Europe. Mais, pour en profiter, il faut souvent passer par la case « apprendre à coder ». Oui, mais comment ?

Par Jeannie Samnick

Devenir un as de la couture avec un petit budget, c’est possible !

Confectionner ses propres tenues, lancer sa marque de vêtements, se faire un nom dans le milieu de la mode… Un rêve pour de nombreux-ses passionné-e-s mais le rêve a un coût et pas des moindres puisqu’il faut débourser entre 6 000 et 12 000 € par an pour intégrer une école de mode parisienne. Comment apprendre les bases de la couture et espérer vivre de sa passion quand on a un petit budget ? La bonne idée au bon moment. Voilà comment est née MboaWax, la marque de vêtements lancée par Alexandra Nack, il y a trois ans. « Je rentrais de mes vacances au Cameroun avec des vêtements en wax que j’avais fait faire pour moi-même. Une amie m’a dit qu’elle adorait ce type de pièces mais que c’était généralement hors de prix », explique l’étudiante en master en management commercial.

Par Lalla Chams En Nour

Hania, 22 ans : « Ma souffrance vient de ma culpabilité »

Je ne sais pas quoi écrire... Enfin, certainement, je veux vous poser plusieurs questions. Je ne vous dirai pas que le monde est méchant car je me considère la seule responsable de comment gérer ce qui se passe dans ma vie et la seule responsable de ma façon d’agir et interagir avec ceux qui...

Par Catherine Guenach

Home staging : relooker son intérieur

Le home staging est loin d’être une nouveauté, il est apparu aux Etats-Unis dans les années 1970. Cette pratique a fait son apparition en France depuis quelques années, grâce notamment à une émission télévisée. Faisons le point sur l’état actuel du home staging ou l’art de redécorer son appartement ou sa maison à moindres frais et dans les tendances actuelles. L’été est souvent la période de déménagement ou d’achat de nouvel appartement en prévision de la rentrée qui s’annonce en septembre. Que l’on soit propriétaire qui cherchons à relooker notre bien immobilier pour parvenir à mieux le vendre ou que l’on soit locataire et voulons profiter de la période des vacances pour réaménager notre intérieur, il est toujours bon de connaitre les trucs et astuces du home staging.

Par Lalla Chams En Nour

Naïma : « Notre mère est maltraitante psychologiquement »

Nous sommes en grande difficulté avec notre mère. En effet, cette dernière ne nous a jamais montré de marques d’affection mais plutôt de la rigidité sur un fond traditionnel rigide et religieux fondé sur une pratique d’interdits. Elle est maltraitante psychologiquement. Nous avons essuyé et essuyons toujours des critiques permanentes ainsi que du dénigrement. Le dialogue est impossible et égocentrique, elle se cantonne à exprimer ses plaintes de façon récurrente sans que nous puissions exprimer des difficultés. Sa violence verbale a eu pour conséquences des relations très distendues dans la fratrie, un viol par un de ses enfants sur une de ses filles sans qu’elle le sache. L’enfance a été rythmée par des bagarres physiques régulières, à tel point que le weekend était devenu pour nous un supplice. Malheureusement, les choses ne se calment pas et son agressivité verbale, elle l’a retournée contre notre père, avec des propos humiliants et blessants…

Par Sabah Babelmin

Hanifa : « J’ai horreur des conflits et mon mari me violente »

Je suis mère de deux enfants. Au début de notre relation, il était plein d’attention. Sportifs tous les deux, on faisait beaucoup de vélo, de marche, de la piscine, etc. Après notre mariage, il a commencé à changer. Mon mari s’énerve beaucoup pour un rien, j’étais devenue son souffre-douleur et un jour il m’a insultée violemment. J’étais comme tétanisée, mon cerveau était incapable d’accepter qu’une telle violence verbale m’était adressée. Et pendant trois jours, on ne s’est pas adressé la parole. Et puis il a pleuré, m’a juré qu’il ne recommencerait plus, m’a suppliée de lui pardonner. Et c’est ce que j’ai fait. Pour faire court, je suis une personne qui ai horreur des conflits et lorsqu’on se dispute je me tais. Je prends sur moi pour éviter l’escalade. Et le temps passe et les insultes deviennent monnaie courante, elles ont fait leur place dans notre quotidien. Entre-temps, j’ai eu mes deux enfants et mon mari m’a…

Par Sabah Babelmin

Zoulikha : « Mon mari vend de l’alcool »

Je suis musulmane, née en France et mon mari aussi et avons deux enfants. Depuis notre union, j’ai rejoint mon mari dans son milieu professionnel : un magasin d'alimentation. Avant notre mariage, je lui ai demandé de ne plus vendre d’alcool dans son magasin car c’est interdit en islam. Et il était d’accord. Mais les années sont passées, et malgré mes rappels, il a toujours trouvé un moyen pour ne pas franchir ce pas. J’ai même fait intervenir un imam à la maison pour parler de ce problème. J’ai comme l’impression qu’il n’a pas envie de vendre ce commerce, qui nous pourrit la vie car les enfants ne voient pas leur père : ses horaires de travail commencent à 8 heures et se terminent à minuit, du lundi au dimanche inclus. À ce jour j’ai dû quitter mon poste dans ce magasin, mis une date limite pour la survie de notre couple : je l’ai prévenu que si le magasin n'était pas vendu ou en vente en juillet j’entame une procédure de divorce. Je sens que…

Par Catherine Guenach

Voyages : faut-il faire confiance aux comparateurs de prix ?

Les préparatifs aux vacances d’été 2017 ont déjà commencé pour de nombreux Français. Ces derniers affluent sur les comparateurs de prix en ligne pour trouver l’offre qui leur convient. Pour éviter que les vacances tournent au cauchemar, il est toutefois nécessaire de savoir si ces sites sont fiables et, dans le cas contraire, de connaitre quelques astuces pour éviter les arnaques. C’est devenu une routine : pour organiser un voyage, les internautes vont tout de suite passer par un site de comparateurs de prix en espérant y trouver les meilleures offres. Pourtant, ces outils ne sont pas toujours dignes de confiance. L’association de défense des consommateurs CLCV a porté plainte en mai 2017 contre sept d’entre eux pour « manquement aux règles d’information du consommateur s’appliquant aux sites de comparateurs ». Selon l’association, Booking, Expedia, Voyages SNCF, Google Flights, Meilleurtaux.com, Opodo et Le Lynx ne respectent pas la loi Hamon, qui les…

Par Sabah Babelmin

Loubna : « Je gère tout à la maison depuis 20 ans »

Mariée depuis 20 ans avec un cousin d’Algérie, j’ai trois enfants. J’ai toujours eu une situation professionnelle. Durant toutes ces années, j’ai toujours accompagné mon mari dans ses projets et le dernier en date était pire que les autres, c’est-à-dire : dettes, tribunal, etc. Et comme il avait mis sa société à mon nom (modalités pratiques), tout me retombait sur le dos. Et du coup lorsque je m’en plaignais, il me disait : « Je ne peux rien faire » et me laissait toujours gérer les problèmes. Je gère tout à la maison, lui ne s’occupe de rien, que de lui-même. Il ne mange même plus avec nous et est capable de rester trois mois sans me parler, c’est épuisant… Il était déjà parti de la maison il y a quelques années ; et moi et les enfants avions insisté pour qu’il revienne. Là il est à nouveau parti depuis dix jours, nous laissant, les enfants et moi, en pleine période de Ramadan. J’ai décidé que c’était terminé. Il se fait

Par Catherine Guenach

Peau orange : comment s’en débarrasser ?

Installée sur les cuisses, les fesses, le ventre ou sur les bras, la cellulite ou « peau d’orange » dérange. Fort heureusement, cette disgrâce esthétique est remédiable. On vous livre quelques astuces !

Par Lalla Chams En Nour

Célia : « J’ai pris l’habitude de dire oui à tout »

Je suis fille de parents divorcés. Une mère qui fait tout pour s’en sortir et un père inexistant. Un jour ma mère a réussi à nous avoir les papiers pour nous emmener en France, j’avais alors presque 12 ans. Tout se passait bien jusqu’à mes 16 ans, le jour où j’ai reçu un appel qui a bouleversé toute ma vie. Un jeune homme du quartier, très gentil, de caractère imposant et qui sait très bien parler, c’était mon voisin âgé de 18 ans à cette époque qui m’appelle pour sympathiser. Très vite on s’est rapprochés, notre relation a été cachée durant deux ans, puis un jour je découvre qu’il avait déjà demandé une femme en mariage, qu’il s’était fiancé et qu’il préparait son mariage ! Tout s’effondre autour de moi. J’ai pris la décision d’arrêter. C’est là que je reçois des dizaines d’appels et de messages me suppliant de se voir juste pour s’expliquer... J’ai cédé, accepté les excuses et demandé une seule chose : s’il…

Par Lalla Chams En Nour

Habib : « Après la naissance du bébé, je suis dans une impasse affective »

Marié depuis 5 ans et papa d’un petit bout de 7 mois, je connais mon épouse depuis 9 ans. Je n’ai jamais connu d’autre femme avant elle. Nous nous entendions bien avant le mariage, il y avait une certaine complicité entre nous, malgré un déséquilibre qui a toujours existé : je suis d’un naturel plutôt effacé en public mais toujours à l’écoute des autres, je n’ai pas un caractère dominant. Elle, c’est plutôt l’inverse, elle s’affirme sans pour autant être avenante avec les gens, n’est pas dans l’écoute des autres mais d’elle-même. Ce contraste me dérangeait mais en même temps me convenait car c’est elle qui prenait les devants et les initiatives. Depuis le début de notre mariage, moi qui suis toujours à l’écoute de ses problèmes, je me suis senti de plus en plus seul et rejeté. Elle était toujours en train de râler sur tout et n’avait aucune oreille pour moi. A la maison elle souffre d’angoisses multiples et de tocs de…

Par Catherine Guenach

Énergies renouvelables : du solaire au quotidien

Vous ne connaissiez que les panneaux solaires pour adopter des habitudes écoresponsables ? En fait, quantité de gadgets solaires existent pour notre vie de tous les jours et peuvent parfois devenir indispensables. En France, en 2016, les énergies renouvelables ne représentent que 17,2 % de la production d’énergie en France et seul 1,4 % est issu de l’énergie solaire. L’électricité photovoltaïque a un prix de revient très compétitif par rapport aux autres sources d’énergie traditionnelles ou renouvelables. Le « 100 % renouvelable » est-il une utopie ? Pas pour l’association NégaWatt qui a fixé cet objectif pour 2050. Pour elle, il faut réduire de moitié la consommation d’énergie finale d’ici à 2050, produire 32 % de l’électricité grâce aux énergies renouvelables et faire chuter à 50 % la part du nucléaire dans la production d’électricité d’ici à 2025.

Par Catherine Guenach

Piratage sur Internet : un piège qui peut s’éviter !

Malgré l’existence de lois anti-piratage, le fléau continue à faire du tort aux utilisateurs d’Internet. Certes, il est difficile de contrer le piratage informatique mais protéger au maximum votre ordinateur et votre réseau est tout à fait faisable. On vous dit tout !

Par Lalla Chams En Nour

Nora : « Il s’est marié avec moi juste pour avoir des enfants »

J’aimerais avoir de l’aide car cela fait plusieurs mois que je n’ai plus confiance en mon mari. Cela fait 15 mois que nous sommes mariés, nous avons un enfant de 6 mois et le deuxième est en cours. Au début de notre relation, nous vivions un amour parfait, tellement parfait que beaucoup nous enviaient. Il a commencé à beaucoup voyager pour le travail et c’est de là que ma confiance a disparu. En effet, lors de ses retours à la maison, je constatais à chaque fois une nouvelle connaissance (bien entendu féminine). En essayant de comprendre, cela avait toujours un rapport avec le travail. Ces derniers mois, j’ai fait quelques recherches et je suis tombée sur des messages pas très clairs, le remerciant, ou lui demandant de rappeler. Aussi, j’ai pris contact avec l’une d’elles qui m’a clairement dit qu’il l’avait rencontrée dans la boutique où elle travaille et l’a invitée à boire un verre et même à dîner. Mon mari jure qu’il ne m’a pas…