Le Coran, la Sira et 50 hadiths du Prophète de l'islam : une offre grand public lancée par J'ai Lu pour Ramadan

Par Saphirnews, le 07/04/2023

PENDANT LE RAMADAN, SOUTENEZ UNE PRESSE INDÉPENDANTE PAR UN DON DÉFISCALISÉ !
1

Reçu à Saphirnews


L'avis de Saphirnews

« Pour la première fois sont publiés en même temps et par le même éditeur trois textes considérés comme sacrés par les musulmans. » Cet éditeur, c’est J’ai Lu, principalement destinée à l'édition de livres au format poche, et les trois textes auxquels la maison fait référence sont le Coran, La Sira, biographie du Prophète Muhammad, et une compilation de 50 hadiths du Prophète Muhammad pour méditer. Si le premier, révélé pendant le mois du Ramadan, est effectivement un livre sacré, les deux autres ne le sont pas en tant que tels. Toujours est-il que l’initiative d’un grand éditeur, qui traduit une volonté de rendre accessible de tels contenus auprès du grand public, est appréciable.

L’édition du Coran propose la traduction du Polonais Albert Kasimirski (1808-1887), revue et annotée par ses soins, telle qu’elle a été publiée en 1865. « Il se trouvait d’autant plus qualifié pour entreprendre un tel travail qu’il était un philologue arabisant hors pair », comme en témoigne son Dictionnaire arabe-français présentant toutes les racines de la langue arabe, leurs dérivés et significations en français, et « qui demeure encore aujourd’hui une référence incontournable », signale l’éditeur, précisant que le Coran de Kasimirski est aujourd’hui « l’une des plus aisées à lire, tout en ayant le mérite de rendre accessibles au lecteur la complexité et la richesse du texte original, tant dans son contenu que dans sa langue ».

Lire aussi : A l'heure du Ramadan, des conseils de lecture autour du Coran

S’agissant de la biographie du Prophète de l’islam, c’est une version abrégée, établie et traduite de l’arabe par l’historien, helléniste et arabisant Wahib Atallah. Le professeur honoraire à l’université de Nancy s’est appuyé sur l’ouvrage d’Ibn Hicham daté du IXe siècle, dont l’édition arabe la plus courante compte plus de 1 600 pages in-quarto. « Autant dire qu’il est réservé aux initiés et qu’il ne quitte que rarement les rayons des bibliothèques spécialisées. Le public arabe et, à plus forte raison, le public occidental ne l’a jamais lu. Il s’agit pourtant de la référence incontestable et absolue à la vie et à l’œuvre du Prophète Mahomet et, de plus, d’une œuvre maîtresse dans l’histoire de l’humanité », indique dans son avant-propos Wahib Atallah, qui a entrepris de condenser, « dans des dimensions raisonnables », la Sira d’Ibn Hicham. « Le lecteur aura tout de même sous ses yeux un texte vieux de près de douze siècle, puisé à la source, spontané, direct, sans le voile d’aucun commentaire. Il pourra lui-même l’apprécier à son aise, en toute liberté ».

Enfin, concernant la compilation de hadiths, des paroles et faits attribués au Prophète Muhammad, ils sont extraits du plus célèbre recueil de hadiths, le Sahîh d’Al-Boukhari. Une sélection grand public qui « se veut une invitation à méditer ».


Le Coran, Traduction arabe par Albert Kasimirski, 832 pages, mars 2023, 5 €

La Sira, Traduction arabe par Wahib Atallah, J'ai Lu, 544 pages, mars 2023, 7 €

50 Hadîths du Prophète Muhammad pour méditer, J'ai Lu, 96 pages, mars 2023, 4,50 €.