Abus sexuels dans l’Eglise : un fonds pour les victimes réunit 20 millions d’euros

Abus sexuels dans l’Eglise : un fonds pour les victimes réunit 20 millions d’euros

Rédigé le 27/01/2022
Lina Farelli

Près de quatre mois après les révélations accablantes de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (Ciase), qui ont mené l’institution catholique à enfin reconnaître sa « responsabilité institutionnelle », un fonds visant à indemniser les victimes faisant une demande de réparation financière a été mis en place.

Le Fonds de solidarité et de lutte contre les agressions sexuelles sur mineurs (Selam) a réuni aujourd’hui 20 millions d’euros grâce notamment au patrimoine immobilier et aux placements de l’Eglise. « Ce chiffre marque le début de la mise en place du travail de justice réparatrice », fait-on savoir dans un communiqué jeudi 27 janvier. La mobilisation de cette somme montre que « l’Eglise est au rendez-vous de ce qu’elle a annoncé » selon Gilles Vermot-Desroches, président du Fonds Selam.

Le Conseil d’administration, composé de 16 administrateurs, majoritairement des laïcs et de deux personnes morales, le Bureau international catholique de l’enfance (BICE) et la Conférence des évêques de France, s’est réuni lundi 24 janvier pour décider de l’attribution de deux premières enveloppes. « Une première enveloppe de 5 millions d’euros serait affectée à l’accompagnement financier des victimes et une autre d’un million d’euros à des démarches de prévention et de mémoire », indique le Fonds Selam.

« Les diocèses sont des contributeurs essentiels mais non exclusifs de ce fonds. La possibilité de soutenir le fonds par des dons est ouverte à toute personne physique ou morale qui en a la capacité et le souhait », signifie-t-on.

Lire aussi :
Abus sexuels : depuis Lourdes, l'Eglise de France reconnaît sa responsabilité institutionnelle
Abus sexuels dans l'Eglise : des révélations accablantes pour un impératif reconnaissance de la responsabilité institutionnelle