Journées du patrimoine 2022 : une mosquée retirée du site officiel

Journées du patrimoine 2022 : une mosquée retirée du site officiel

Rédigé le 15/09/2022
Lina Farelli

Les Journées européennes du patrimoine (JEP), qui ont lieu cette année samedi 17 et dimanche 18 septembre, sont devenues avec le temps une opportunité pour les lieux de culte de s'ouvrir davantage au grand public. La mosquée de Saint-Chamond, dans la Loire, affiliée à la fédération turque Milli Görüs, s'y est inscrite mais elle a tout récemment été retirée du site officiel des JEP, tenu par le gouvernement.

Une campagne pour ce retrait a été menée par Isabelle Surply, une élue locale, ex-membre du Rassemblement national. Dans un courrier au maire de Saint-Chamond, elle s'est insurgée de la mise en avant de la mosquée dont la fédération a été qualifiée en 2021 par Gabriel Attal, alors porte-parole du gouvernement, d’« association qui va à l’encontre des valeurs de la République, qui se bat contre les valeurs de la République, contre l’égalité entre les femmes et les hommes, contre la dignité humaine ».

« En ne prenant pas la moindre décision coercitive si petite soit-elle, vous participez plus ou moins activement à la diffusion de la pensée séparatiste islamiste et de fait, aux futures commissions d’actes violents qui s’inspirent de tous ces courants islamistes malsains qui pullulent en France », a-t-elle adressé au maire, Hervé Reynaud, selon CNews.

Au moment des déclarations de Gabriel Attal, Milli Görüs n'avait alors pas signé la charte des principes pour l'islam de France. Or, cette fédération, comme deux autres, a fini par le faire à la fin de l'année 2021.

Quand bien même elle n'aurait pas signé la charte, la decision est-elle pour autant justifiée ? Si l'élue ex-RN s'est félicitée publiquement d'avoir « fait plier l'État », la mairie de Saint-Chamond maintient en revanche sa volonté de promouvoir l’édifice religieux.

« Cette mosquée, ses dirigeants et ses fidèles, entretiennent de très bons rapports avec la ville de Saint-Chamond et ses habitants. Dès lors, aucun élément probant ne pouvait justifier une interdiction ou une annulation de cette manifestation au programme des Journées européennes du patrimoine », a fait savoir Hervé Reynaud, rappelant que « la visite de cette mosquée est inscrite au programme des Journées européennes du patrimoine de Saint-Chamond depuis plusieurs éditions maintenant, sans que cela n’ait posé aucun souci ».

Lire aussi :
L'imam de Saint-Chamond expulsé de France le jour de l'Aïd al-Fitr

1