Haine des musulmans : le CFCM confirme sa volonté de porter plainte contre Michel Houellebecq

Haine des musulmans : le CFCM confirme sa volonté de porter plainte contre Michel Houellebecq

Rédigé le 09/01/2023
Hanan Ben Rhouma

Le Conseil français du culte musulman (CFCM), qui n’est pas prêt de disparaître du paysage de l’islam de France, va bien porter plainte contre Michel Houellebecq.

A l’issue de l’Assemblée générale de l’instance dimanche 8 janvier, les membres présents, qui refusent la dissolution de l’institution, ont exprimé « à l’unanimité » leur soutien à la décision du bureau du CFCM de déposer plainte contre la direction de la publication de la revue Front Populaire, contre l’écrivain et Michel Onfray « pour injure publique et provocation à la discrimination raciale et religieuse ».

« Face à cette nouvelle épreuve, le CFCM appelle les musulmans de France à faire confiance en la justice de notre pays et aux valeurs de paix et de respect qui animent l’immense majorité de nos concitoyens », signifie l’instance dans un communiqué. « Il est temps que chacun prenne ses responsabilités pour que ceux qui cherchent à diviser les Français, à alimenter les haines et à souffler sur les braises soient jugés et condamnés. »

Cette annonce intervient alors que la Grande Mosquée de Paris a renoncé à déposer plainte contre Michel Houellebecq, ce qui n’est pas le cas de l’Union des mosquées de France (UMF), qui a pris sa décision « en toute indépendance du CFCM », assure à Saphirnews Mohammed Moussaoui.

Lire aussi :
Islam de France : la dissolution du CFCM n’est plus sur la table

Et aussi :
Affaire Houellebecq : le ministre de la Justice dénonce les propos antimusulmans de l'écrivain
La Grande Mosquée de Paris renonce à sa plainte contre Michel Houellebecq
Affaire Houellebecq : la Grande Mosquée de Paris suspend sa plainte, pas l'Union des mosquées de France

5